Pour sa dernière semaine sur les rails, le train de la présidentielle s'arrête dans les gares des métropoles du Grand Est. Au programme : Mulhouse le lundi 10 avril, Strasbourg le 11, Metz le 12 et Reims le 13.

Reims : la dernière étape

Après Mulhouse, Strasbourg et Metz, le train de la présidentielle s'arrête ce jeudi 13 avril en gare de Reims pour sa dernière étape.

A cette occasion, un débat sur le thème de la Presse, sera animé par Vincent Thollet (journaliste à France 3 Champagne-Ardenne) à partir de 15h et diffusé en direct sur la page Facebook de France 3 Champagne-Ardenne.


Retrouvez la liste des intervants :

- Arnaud Malingre, rédacteur en chef de France 3 Champagne-Ardenne.
- Didier Louis, rédacteur en chef de l’Union-L’Ardennais.
- Sylvie Bassal, rédactrice en chef de France Bleu Champagne-Ardenne.
- Benjamin Bengobeyi, enseignant-chercheur en droit public, Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA).

Vivez en direct le Facebook Live :

 

© LG / France 3 Champagne-Ardenne
© LG / France 3 Champagne-Ardenne

 

Inauguration en gare de Reims

L'inauguration s'est déroulée à 11h, en présence d'Arnaud Robinet, député-maire de Reims.

Vous pouvez revivre l'inauguration en gare de Reims avec notre Facebook Live :


Metz : l'avant-dernière étape

Le train de la présidentielle est arrivé, ce mercredi, dans la plus belle gare de France. Selon Michel Fremder, Président de Trains Expo Evénements SNCF, 177 personnes ont profité de l'exposition avant son inauguration à 11h. Ce dernier a annoncé avoir franchi la barre des 31 000 visiteurs depuis la mise en circulation du train. Objectif (de 30 000) atteint !

C'est déjà la bonne nouvelle ! 

Il espère dépasser, ce soir, celle des 33 000. 

Les représentants du Groupe Randstad, deuxième leader mondial des services en ressources humaines, se tenaient aux côtés de Jean-Luc Bohl, Président de Metz Métropole et premier Vice-Président de la région Grand Est ainsi que Thomas Scuderi, adjoint au maire de Metz, pour couper le ruban tricolore. 

Inauguration Train de la Présidentielle Metz

Plusieurs classes de lycéens des villes environnantes (Montigny-les-Metz, Longwy, Nancy et Thionville) ont pris part à un débat, animé par Matthieu Mercier et Antoine Barège, tous deux rédacteurs en chef respectifs de France 3 Metz et France Bleu Lorraine Nord.

Le thème : « Voter, un droit et un devoir : comment je me situe à l’heure de mon premier vote, ai-je conscience du caractère citoyen de mon vote ? Le vote est-il aussi un moyen d’exister sur la place publique, de prendre ma part dans la société. »

© Didier Ohmer
© Didier Ohmer
Parmi les 43 jeunes présents lors du débat à Metz, seuls deux élèves savent déjà pour quel candidat ils vont voter. Le reste est divisé entre incertitude, incompréhension et désintérêt total pour la politique.

Moi j'en ai marre ! Je n’irai pas voter !

Toutefois, le Train de la Présidentielle n’aurait-il pas adouci les moeurs ? Un élève confie :

D’avoir fait la visite et d’avoir fait ce débat, ça me pousse à aller voter !

La gare de Metz / © Amandine Munier
La gare de Metz / © Amandine Munier

 

Strasbourg : la 29e étape

Le train de la présidentielle fait escale ce mardi dans la capitale alsacienne. Il a commencé son voyage à travers la France le 5 mars. Il se trouve actuellement voie 5. Vous pouvez aller le visiter gratuitement toute l'après-midi ! Sa dernière étape, ce sera ce jeudi à Reims.

L'inauguration strasbourgeoise s'est déroulée en présence notamment de Vincent Téton, directeur régional SNCF Grand Est, Marie-Thérèse Montalto, directrice  de France 3 Grand Est, Mélina Napoli, déléguée régionale INA Grand Est et Michel Fremder, Président de Trains Expo Evenements SNCF.

 

La gare de Strasbourg / © Amandine Munier
La gare de Strasbourg / © Amandine Munier

 

Mulhouse : la 28e étape

Le coup d'envoi a été donné ce lundi à 11h, sur la voie 5, par Eric Straumann.

L'inauguration

En présence de :
  • Jean-Marie Bockel, sénateur du Haut-Rhin,
  • Marie-Thérèse Montalto, directrice de France 3 Grand Est, 
  • Eric Straumann président LR du conseil départemental du Haut-Rhin,
  • Michèle Lutz, première adjointe au maire de Mulhouse,
  • C. Menestreau, direction régionale Randstad,
  • B. Pradier, direction générale adjointe Randstad,
  • Françoise Boog, vice-présidente de la Région Grand Est,
  • David Dupin, directeur de la communication SNCF Grand Est,
  • Julie Jaunet, directrice de la communication Train Expo
En direct dans le 12/13
Une classe de 33 lycéens de Terminale ES de l'établissement Condorcet à Belfort ainsi qu'une dizaine d'invités sont arrivés en gare de Mulhouse à 14h30. Dès 15h, ils ont assisté à la projection de « Premier vote : le goût des idées ». L'histoire de trois primo-votants du Grand Est, Alix, Maxence et Céline qui confient leur rapport à la politique.
© Amandine Munier
© Amandine Munier

Le documentaire à (re)découvrir


Des primo-votants, il y en avait donc aussi dans le wagon n°5. Ont-ils conscience du caractère citoyen de leur vote ? Pensent-ils que le vote est un moyen d'exister sur la place publique ? Caroline Kellner, journaliste à France 3 Alsace, a animé le débat. 

Vu le langage employé, la politique, c'est pas pour les jeunes.

Alexia trouve la politique compliquée et elle n'est pas la seule. "Trop de partis, trop de candidats. On ne s'en sort pas". Elle pense donc voter blanc. Pour certains, la politique mérite même d'être reformée. Ici, on parle des programmes, des stratégies de communication des candidats et de la place des jeunes dans la politique d'aujourd'hui. Elodie confirme : 

C'est très difficle à notre âge de trouver un bon parti qui colle avec toutes nos idées.

Les réactions


La gare de Mulhouse / © Cassandra Bijeard
La gare de Mulhouse / © Cassandra Bijeard

 

Bienvenue à bord !

Le train de la présidentielle : qu'est-ce que c'est exactement ? Jusqu'au jeudi 13 avril, celui-ci parcourt la France pour proposer au grand public de découvrir l’histoire du couple indissociable élection présidentielle-médias.


Dans les 31 villes étapes de 12 régions métropolitaines, le Train de la Présidentielle 2017 part à la rencontre des téléspectateurs, auditeurs et citoyens en créant des événements pour dialoguer avec le public : expositions, rencontres, conférences, projections et master classes.

Initié et conçu par les grands médias de service public (France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’INA) avec la SNCF et le Groupe Randstad France, ce train de 13 voitures raconte cette histoire de passion, de conviction entre l’élection présidentielle et les médias, où se mêlent pouvoir et indépendance…

Pour suivre l’actualité du Train de la Présidentielle 2017, rendez-vous sur le compte officiel #LeTrain2017 et retrouvez-le sur les antennes de France 2, France 3, France Ô, franceinfo, France Bleu, France 24 et RFI.

 

© Cassandra Bijeard
© Cassandra Bijeard

 

Mieux comprendre les enjeux contemporains de la campagne présidentielle

Les visiteurs découvrent l’évolution des enjeux des élections à travers les diverses présidences. Image, mise en scène, éthique… Le mariage « média/politique » se transforme au fil du temps. Aujourd’hui, un petit chenapan bouleverse ses fondements : Internet. A l’ère du numérique, la toile semble être devenue le nouveau champ de bataille des politiciens. Extraits de l'exposition itinérante. 

L’enjeu des images

Les années 2000 : bien au-delà de l'info 

"Au fil du temps, des règles ont voulu encadrer l’image et la parole. Mais le web est arrivé, et s’il le veut, chaque candidat dispose maintenant de sa capacité d’expression propre au numérique. Le but : faire le buzz, faire parler de soi à tout prix… Un phénomène qui s’accentue avec les réseaux sociaux. Le public, quant à lui, réclame de nouvelles émissions, aux sujets plus privés que politiques." 

L’enjeu de la mise en scène

Le show est en direct sur tous les types d’écran

"L’arrivée en 2012 des chaînes américaines d’information en continue parachève la télégénique croissante du meeting. Il faut alimenter les écrans avec un spectaculaire toujours renouvelé, quitte parfois à s’éloigner des règles financières. gare au scandale ! La campagne présidentielle 2017 ne laissera certainement aucune chance aux candidats qui n’auront pas compris l’enjeu d’élaborer une véritable « stratégie meeting » pour occuper l’espace médiatique."

L’enjeu du chiffre

Avant 20h : embargo sur les résultats ! 

"Le code électoral est clair : aucun résultat ne doit être diffusé avant la fermeture du dernier bureau de vote en France métropolitaine. Beaucoup considèrent cette règle obsolète à l’ère des réseaux sociaux. En 2012, les twittos publient les estimations dans des messages codés, avec #RadioLondres."

L’enjeu des réseaux sociaux

La télévision n'est plus seule ! 

"Ils constituent très certainement l’une des clés d’une nouvelle conversation démocratique et en temps réel entre citoyens et candidats, sur toute la planète. L’arrivée des réseaux sociaux change la donne. La réactivité, les phrases chocs, la surcommunication permanente, les mises en scènes les plus osées… Tout est bon pour exister, pour convaincre ou se faire connaître."

© Amandine Munier
© Amandine Munier

 

Un moment d'Histoire

Je vous ai compris !


Lors de sa tournée en Algérie du 4 au 6 juin 1958, le Général Charles de Gaulle, alors Président du Conseil, prononce le 4 juin son célèbre discours  depuis le balcon du Gouverneur, place du Forum à Alger. Il s'agit de la première prise de position publique du Général sur la question algérienne. Cette phrase est à l'orignie d'un immense malentendu.

La déclaration de Georges Pompidou élu Président de la République

Le 15 juin 1969, Georges Pompidou est élu Président de la République au suffrage universel direct avec 58,21% des suffrafes face à Alain Poher qui en obtient 41,79%. Le soir même, devant un parterre de journalistes réunit boulevard de la Tour Maubourg. Georges Pompidou livre ses premières impressions et remercie les français de leur confiance.

Causerie au coin du feu


Le 25 février 1975, à l'occasion de son entretien mensuel imaginé sur le modèle de ceux de Franklin D. Roosevelt dans les années 30. Valéry Giscard d'Estaing s'adresser aux français et revient sur la situation économique et sociale de la France ainsi que sur les différentes réformes qu'il entend mener.

Cette victoire est d'abord celle des forces de la jeunesse !


Après une campagne présidentielle relativement courte, François Mitterand est élu Président de la République le 22 mai 1981. Pour la première fois depuis la Ve République, les français élisent un président de gauche. Depuis Château-Chinon et devant une foule de militants, François Mitterand prononce son discours de victoire durant lequel il leur rend hommage et rappelle son amour de la patrie et sa volonté de la servir.

Ces heures noires souillent à jamais notre histoire.


Lors de la cérémonie de commémoration du 53e anniversaire de la rafle du Vél d'Hiv le 16 juillet 1995, Jacques Chirac, élu Président de la République quelques semaines plus tôt reconnaît pour la première fois la responsabilité de l'Etat dans la déportation des juifs en France.

Je serai le Président de tous les Français !


Le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy est élu Président de la République, avec 53,06% des suffrages contre Ségolène Royal avec 46,94%. Devant les militants de l'UMP réunis salle Gaveau, Nicolas Sarkozy prononce un discours durant lequel il appelle tous les français à s'unir autour de lui.

Je vous doit tout.


Le soir du 6 mai 2012, place de la cathédrale à Tulle, François Hollande tout juste élu Président de la République prononce son discours devant une foule venue fêter sa victoire. A la fin de son allocution, François Hollande rend hommage à la Corrèze et à ses habitants, soutiens de longue date.

 

Testez vos connaissances !

Êtes-vous incollable sur les élections présidentielles françaises de la 5e République ? Vous préparez Sciences Po, un dîner en ville ou votre candidature ? Chacun de ces vidéo-quiz présentées par l'INA vous réserve quelques surprises... À vous de jouer !

© Cassandra Bijeard
© Cassandra Bijeard

 

La mise en train

Agencé en 15 jours et 15 nuits ! 

Non, il ne s'agit pas de l'Orient-Express. Michel Fremder confie qu'une équipe de trois personnes dont un historien ont participé à la construction de l'exposition. 

En tout, douze voitures, 300 mètres de longueur, 5 voitures y sont dédiées. Ce train expo de la présidentielle retrace l’histoire des élections présidentielles de la 5ème République, de 1958 à nos jours. Une exposition pédagogique, interactive, gratuite et ouverte à toutes et tous. Embarquement pour un voyage dans le temps ! 

Voir et écouter les vibrations de l’actualité au fil du temps dans un wagon : c'est possible ! Une façon de comprendre le contexte de chaque élection. Sur la partie gauche de chacune des voitures est présente une frise historique rappelant les grandes dates qui ont marqué cette période de presque 60 ans avec 7 Présidents. Sur la partie droite, des grandes thématiques sont développées au travers de vidéos inédites de l’Ina notamment.

Quelques images de l'exposition 

L'exposition du train de la présidentielle

 

Les prochaines étapes

A suivre aussi à Metz, mercredi 12 avril puis à Reims : jeudi 13 avril !