Vaccins/covid-19 : à l'hôpital de Metz-Thionville, les indicateurs de la campagne vaccinale sont au vert

En Lorraine, les indicateurs sanitaires sont encourageants. Aussi, le gouvernement évoque un éventuel allègement des restrictions. Lundi 20 septembre, la direction de l'hôpital de Metz-Thionville a organisé un point d'étape sur la crise sanitaire et la vaccination.

En France, le seuil des 50 millions de primo-vaccinés a été atteint.
"On espère que l'on pourra adapter nos règles et peut-être le pass sanitaire à la circulation du virus. Mais il faut rester vigilant", a déclaré, mercredi 15 septembre, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. 

100 % du personnel soignant est vacciné ici à Metz-Thionville.

Damien Barraud, médecin-réanimateur au CHR Metz-Thionville.

A l'hôpital de Metz-Thionville, dans le service de réanimation, la prise de conscience a été la plus rapide et 100 % du personnel est donc vacciné.
"Je pense que les vagues catastrophiques que l’on a connu ont quand même bien fait sentir, à tout le monde, qu’il fallait quand même se donner tous les moyens pour réussir. Aussi, 100 % du personnel soignant est vacciné ici", explique Damien Barraud, médecin anesthésiste-réanimateur au CHR.

Cependant, dans le détail, 50 personne refusent la vaccination dont 33 personnels soignants et 18 suspensions sont actuellement en cours. Une vingtaine de lits sont fermés mais ils n'entraînent pas de fermeture de service.
Aucune conséquence pour les Ehpad gérés par le centre hospitalier régional. "Les médecins se sont tout de suite fait vacciner et ensuite c’est venu plus doucement pour le personnel soignant, mais finalement on arrive à 100%", ajoute le Dr Barraud.

Taux d’incidence, vaccination et variant Delta

Lundi 20 septembre 2021, à l'Hôpital de Metz-Thionville, la direction a organisé une conférence de presse de "point d’étape".
Ici, la vaccination a débuté en janvier 2021. Sur les 6.500 agents du CHR les chiffres sont très bons et pratiquement tous ont reçu une première dose. Mais si ces chiffres sont encourageants pour la direction, ils le sont moins pour les syndicats, qui dénoncent un manque d’effectif.
"Pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner on aurait quand même pu demander un test malgré tout. A l'époque où l'épidémie était là sans vaccin, on pouvait venir travailler", explique Mikaël Briois, secrétaire de la section Cfdt du CHR Metz-Thionville

Désormais, le département de la Moselle est en dessous du seuil de 50 cas pour 100.000 habitants. Il y a quelques mois, la Haute Autorité de santé avait recommandé de privilégier les vaccins de Pfizer et Moderna en Moselle, jugé plus efficaces contre le variant delta.

Selon l'ARS du Grand Est, dimanche 19 septembre 2021, 480 patients étaient hospitalisés dans la région,  dont 101 en réanimation. 21,44 % des lits de réanimation sont occupés par des patients atteints du Covid-19.

En France, 86% de personnes de plus de 80 ans ont reçu au moins une dose de vaccin.

Du côté des établissements scolaires en Lorraine, 172 classes sont fermées sur 17.593, soit 0,97 %. Le protocole demande la fermeture de la classe dès le 1er cas dans le 1er degré et selon l’avis des autorités de santé dans le secondaire.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société région grand est