Une victoire à l'arraché pour Troyes face à Metz

Malheureux pendant une bonne partie du match, Adama Niane a fini par faire craquer la défense messine en fin de match. / © François Nascimbeni / AFP
Malheureux pendant une bonne partie du match, Adama Niane a fini par faire craquer la défense messine en fin de match. / © François Nascimbeni / AFP

Grâce à un but en fin de match d'Adama Niane, les Aubois remportent le "match de la peur" face à leur voisin lorrain et se relancent dans la course au maintien.

Par Grégoire Schott

Les Troyens peuvent respirer. En s'imposant en toute fin de match face à Metz 1-0, ils mettent fin à leur mauvaise série - 3 défaites consécutives dont 2 en championnat - et se relancent dans la course au maintien en Ligue 1. L'Estac sort de la zone de relégation et pointe provisoirement à la 15ème place, avec un match en retard très important à jouer ce mardi contre Dijon. En revanche, pour les Lorrains, cette défaite qui survient après celle à domicile face à Montpellier met sans doute fin aux derniers espoirs de sauvetage parmi l'élite. Les hommes de Frédéric Hantz comptent désormais huit points de retard sur le barragiste et le premier non relégable...

Ce duel entre les deux derniers de Ligue 1 a débouché sur une première période très animée marquée par de nombreuses occasions, en majorité pour Troyes qui a encore énormément peiné dans la finition. Après la pause, le rythme est retombé et les Troyens ont commencé à s'essouffler. Les Messins auraient très bien pu l'emporter, Florent Mollet loupant la balle de match à la 76ème minute en ne cadrant pas sa reprise. Mais au courage, les hommes de Jean-Louis Garcia se sont accrochés et sur un dernier rush dans son couloir droit à la 88ème minute, le latéral Mathieu Deplagne a pris le dessus sur son vis-à-vis avant de centrer pour Adama Niane dont la reprise croisée a fait mouche, délivrant le stade de l'Aube. Un but et une victoire qui pourraient peser très lourd au moment du décompte final, même si le chemin vers le maintien s'annonce encore long pour l'Estac...

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus