• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Affaire Grégory : annulation provisoire des mises en examen de Murielle Bolle et des époux Jacob ?

Murielle Bolle dans les Vosges (archives FTV). / © FTV
Murielle Bolle dans les Vosges (archives FTV). / © FTV

La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Dijon a annoncé ce mercredi 16 mai l'annulation, pour des points de procédure, des mises en examen des époux Jacob et de Murielle Bolle dans le meurtre de Grégory Villemin. Mais ils pourraient être de nouveau mis en examen...

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Tout cela pour cà...

C'est ce qu'inspire ce matin la décision de la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Dijon d'annuler les mises en examen de Marcel et Jacqueline Jacob ainsi que celle de Murielle Bolle dans le cadre du meurtre de Grégory Villemin.
En clair, cette année de procédure n'a servi à rien. mais peut-être pas. Car cette annulation ne porte pas sur le fond du dossier. Explications.

"Une très belle victoire"

La chambre de l'instruction a considéré "qu'il n'y avait pas d'indice grave et concordant laissant à penser qu'elle ait pu participer à l'infraction qui lui est reprochée."
Pour Me Ballorin, avocat de Murielle Bolle,

"C'est une très belle victoire, Murielle Bolle est innocente et elle est libre."


"L'affaire Grégory n'est pas terminée" pour autant précise l'avocat qui estime "souhaitable qu'elle ne se termine que lorsqu'on connaîtra le coupable".


"Un camouflet pour l'enquête"

Marcel Jacob et son épouse ont également vu leurs mises en examen annulés. Les deux septuagénaires étaient soupçonnés par la Justice d'avoir été les "corbeaux" auteurs de plusieurs lettres anonymes.
La Justice les soupsçonnait également d'avoir participé d'une façon ou d'une autre à l'enlèvement, voire à la mort du garçonnet dans le cadre d'un "acte collectif".

"C'est encore un nouveau rebondissement énorme dans ce dossier. Ça en devient presque surréaliste" estime Me Frédéric Berna, l'un des avocats de Jacqueline Jacob.

"C'est manifestement un camouflet pour l'enquête"
 

Possible nouvelles mises en examens pour Bolle et les Jacob

Mais pour les parents de  Grégory, "le bien-fondé de ces mises en examen n'a en rien été remis en cause par cet arrêt de la Cour d'appel de Dijon". Ils demandent donc que "la chambre de l'instruction convoque Murielle Bolle et les époux Jacob pour leur notifier à nouveau leur mise en examen."

Car comme l'indique dans un communiqué, Jean-Jacques Bosc, le procureur général de Dijon,

"Cette annulation porte sur des points de procédure et non pas sur des éléments touchant au fond du dossier".

Et le procureur général de Dijon précise qu'il "avisera sur les éventuelles suites procédurales à donner" à cet arrêt "après examen et analyse juridique détaillée de la motivation retenue par la chambre de l'instruction".

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus