Chats tués par des chiens de chasse dans les Vosges : "il est intolérable qu'ils viennent troubler la tranquillité des riverains”

Le maire de Dinozé, près d'Épinal dans les Vosges, demande aux chasseurs de chasser sans leurs chiens. Un accord a été passé avec l’association locale de chasse. Dimanche 11 février 2024, deux chats ont été tués par des canidés, alors qu'ils se promenaient en lisière de forêt.

“Repose en paix mon petit chat.” Dans un message posté sur son compte Facebook, dimanche 11 février 2024, en début de soirée, James Philip a rendu hommage à Gaya, sa chatte, âgée de trois ans. Un peu plus tôt dans l’après-midi, l’animal a été violemment attaqué dans son jardin par deux chiens de chasse, qui circulaient dans le bois alentour, entre Épinal et Dinozé (Vosges), selon une information de Vosges Matin, confirmée par France 3.

Elle n’a pas survécu. “Quand on l’a vu se faire attraper, le temps qu’on sorte, elle était déjà morte”, souffle James Philip. Deux chasseurs s’approchent alors. “Le premier avait l’air désolé. Le deuxième nous a dit “ce n’est qu’un chat, ça arrive tout le temps”."

Filou aurait eu 14 ans cet été

Gaya n’est pas la seule à avoir été prise pour cible. “Ça ne faisait même pas une heure que notre Filou était sorti. Vers 15h30, ma voisine a entendu des chiens aboyer très fort. Vingt minutes plus tard, elle est allée dehors et a trouvé notre chat mort, près d’un tas de bois, confie Françoise Nardin. Filou aurait eu 14 ans cet été.”

Les faits se seraient déroulés dans le secteur de Besonfosse. “Les chasseurs n’ont pas respecté l’interdiction des 150 mètres”, estime James Philip. Selon le code de l’environnement, la chasse est proscrite dans un rayon de moins de 150 mètres autour d’une habitation.

De son côté, le propriétaire des chiens déplore “un accident de chasse malheureux”. “Ma chienne a dix ans, ça ne lui est jamais arrivé avant, explique-t-il. Elle ne se bat jamais avec les autres chiens. Ils ne font pas la différence entre un chat, un renard, un chevreuil…”

Règlement à l'amiable

Immédiatement alerté, Wilfrid Gandmaire, le maire de Dinozé, convoque les chasseurs et les victimes dès le lendemain. “Les échanges ont été assez tendus, avance l’édile. En tant que maire, il m’est intolérable que des chiens de chasse viennent troubler la tranquillité des riverains.”

Bilan des courses : Wilfrid Grandmaire a interdit la présence de chiens de chasse lors des prochaines battues. "La chasse sans chien [...] sur le territoire secteur Besonfosse et Saint-Laurent", indique le message sur la page Facebook de la commune de Dinozé.

Une mesure insuffisante, selon Françoise Nardin. “Un arrêté, cela aurait été mieux. Sans cela, on a aucune garantie pour l’avenir. Si le maire ou les responsables actuels de l’association de chasse quittent leurs fonctions, on fait quoi ?” 

Le maire de Dinozé dit avoir “toute confiance dans l’association locale de chasse” et n’hésitera pas à prendre “un arrêté conjoint avec la mairie d’Épinal” si l’accord de principe n’est pas respecté.

Françoise Nardin ne compte pas en rester là. “Je suis prête à aller au procès pour voir si le procureur donne suite. Je ne ferai pas de cadeaux, tempête-t-elle. Je ne le fais pas pour l’argent. Je vais saisir le procureur”.