Vosges: les hôpitaux d'Epinal et Remiremont contraints de déprogrammer opérations et consultations

Face à un afflux important de patients atteints du Covid-19, les hôpitaux d’Epinal et de Remiremont, dans les Vosges, ont commencé jeudi 8 avril à déprogrammer de nombreuses opérations et consultations non urgentes pour préserver les lits de réanimation.

Nouvel hôpital d'Epinal.
Nouvel hôpital d'Epinal. © Flavie Najean

Depuis jeudi 8 avril 2021, les appels téléphoniques s’enchaînent dans les centres d’appels des hôpitaux d’Épinal et de Remiremont. Submergés par cette troisième vague de Covid-19, les deux hôpitaux vosgiens se voient une nouvelle fois forcés à la déprogrammation. C’est l’une des conséquences directes de cette nouvelle flambée épidémique : à l’hôpital de Remiremont, 100% des opérations non-urgentes sont reportées.

Préserver les lits de réanimation

Initialement prévues pour les deux prochaines semaines, ces opérations et consultations qui n’engagent pas d’urgences vitales, seront donc remises à plus tard. L’objectif de cette manœuvre est de préserver le peu de lits de réanimation et de médecine à destination des malades du coronavirus.

En cas d'amélioration est constatée, nous reprogrammons et revenons vers le patient concerné.

Dominique Cheveau, directeur des hôpitaux d'Epinal et Remiremont

Les patients concernés par des consultations allergologiques, dermatologiques, par des opérations des dents de sagesse ou bien de la cataracte, sont donc contactés individuellement depuis jeudi matin. Pour le moment, il n’est pas encore possible de se projeter quant à une reprogrammation des opérations explique Dominique Cheveau.
"Chaque jour, nous évaluons la situation, et nous nous réunissons chaque mardi en cellule de crise. Lorsqu’une amélioration est constatée, nous reprogrammons petit à petit et revenons vers le patient concerné." 

Ces reports médicaux  jugés indispensables, permettront d'alléger les hôpitaux, et surtout le personnel soignant en manque de lits, et de bras.
Pour le moment, les hôpitaux d’Epinal et de Remiremont sont équipés de 18 lits de réanimations, dont 16 sont occupés par des patients Covid.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société