Epinal : les détenus en colère déclenchent un incendie à la prison

© FTV
© FTV

C'est plus un cri de colère et de désespoir qu'une véritable mutinerie : des détenus ont mis le feu à des matelas au 2e et 4e étage de la maison d'arrêt d'Epinal, mercredi 24 janvier au matin pour dénoncer les conséquences du mouvement des surveillants. Le feu a été maîtrisé en fin de matinée.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Plusieurs détenus ont déclenché un incendie à la maison d'arrêt d'Epinal ce matin du mercredi 24 janvier 2018 en mettant le feu à des matelas. Les coursives des second et quatrième étages de la prison auraient été touchés par des dégagements de fumée.

Des centres de détention sous tension​

Selon nos informations, le geste serait une démonstration de colère des détenus qui ne supportent plus les conséquences du mouvement des gardiens de prison.

De vives tensions nous sont ainsi rapportées dans plusieurs centres de détention.

Pas de blessé

Les pompiers sont rapidement intervenus tandis que les surveillants ont levé leur piquet de grève pour permettre la sécurisation des lieux et l'intervention des hommes du feu; le procureur de la République s'est rendu sur place.

Aucun blessé n'a été signalé et l'incendie a été maîtrisé à la mi-journée.
Face au début d'incendie, les surveillants ont levé leur piquet de grève, mercredi 24 janvier 2018 dans la matinée; / © FTV
Face au début d'incendie, les surveillants ont levé leur piquet de grève, mercredi 24 janvier 2018 dans la matinée; / © FTV

L'info avait été confirmée en fin de matinée par des sources syndicales.

Elle a notamment été rapportée en direct à notre journaliste Jean-Philippe Tranvouez qui interrogeait Arnaud Gateau, secrétaire général de l'UFAP Justice Grand Est , devant la prison de Saint-Mihiel (Meuse).
Arnaud GATEAU. Secrétaire Régional UFAP Grand Est - vidéo Facebook

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Epinal : un centre d'usinage dernier cri à l'ENSTIB

Les + Lus