Epinal : pas de repos forcés pour les salariés de Contrex et de Vittel !

La justice a décidé que les salariés vosgiens du groupe Nestlé Waters ne seront pas obligés de poser des congés malgré l'arrêt de production de bouteilles de marques Hépar, Contrex et Vittel, du jeudi 4 au lundi 8 octobre. L'arrêt a été décidé par le groupe en raison d'un stock trop important.
Nestlé waters : chaîne de production des bouteilles Contrex.
Nestlé waters : chaîne de production des bouteilles Contrex. © MaxPPP / Alexandre Marchi

En réponse à la décision du groupe Nestlé Waters de fermer ses sites de production dans les Vosges, du jeudi 4 au lundi 8 octobre 2018, en raison d'un stock trop important, les salariés avaient déposé un référé devant le tribunal d'instance d'Epinal pour dénoncer l'obligation qui leur été faite de prendre des congés ou des jours de récupération pendant ces quatre jours.

Des congés forcés que le tribunal a donc rejeté ce mercredi 3 octobre. L'annonce de la fermeture temporaire avait été faite à l'occasion d'un comité d’entreprise extraordinaire.

A cette occasion, la CGT avait répondu que la direction n’était

"pas en droit d’imposer des jours de congés à ses salariés".
 

L'entreprise restera ouverte aux salariés

S'appuyant sur cette argumentation, le syndicat avait alors saisi l’inspection du travail.

Puis avec la CFDT et le comité d'entreprise, la CGT s'était ensuite tourné vers la Justice.

Qui a donc donné raison aux salariés et à leurs représentants.

Les 900 salariés des deux suites auront donc libre accès à l'entreprise pendant les quatre jours d'arrêt qui sont maintenus par la direction sur les deux sites de production.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie industrie