M'enfin ! L'album de Gaston Lagaffe en patois vosgien est arrivé

Les aventures de Gaston Lagaffe sont désormais disponibles en patois vosgien. / © Del Daval.
Les aventures de Gaston Lagaffe sont désormais disponibles en patois vosgien. / © Del Daval.

Gaston Lagaffe se met à parler le patois vosgien. Les patoisants du Val-D'Ajol ont traduit l'album "Gaffes en pagaille", qui s'est transformé en "Tâut pien d'èhhouôyes". 1.000 exemplaires numérotés sont disponibles depuis le début du mois de mai.

Par Michaël Martin

Les aventures de Gaston Lagaffe sont désormais disponibles en patois vosgien.
Après un an de travail, les patoisants du Val-D'Ajol ont reçu les 1.000 exemplaires de l'album n°10 du héros de bande dessinée, début mai 2020.

"Gaffes en pagaille" devient "Tâut pien d'èhhouôyes", Gaston Lagaffe devient Gaston Lèhhouôye. "Nous sommes très contents du résultat, c'est un vrai aboutissement", se réjouit Del Daval, le président de l'association Lâ Patoisant dâ Trô R'vères.

C'est un vrai aboutissement!
- Del Daval, président de l'association Lâ Patoisant dâ Trô R'vères

Les membres de l'association se sont retrouvés jeudi 14 mai 2020 en mairie du Girmont-Val-D'Ajol pour numéroter les 1.000 premiers numéros. La crise sanitaire et le confinement ont un peu retardé l'arrivée des ouvrages.
Les 1000 premiers exemplaires sont numérotés et tamponnés. / © Del Daval.
Les 1000 premiers exemplaires sont numérotés et tamponnés. / © Del Daval.

"M'enfin !"

Après Tintin en 2009 et le Petit Nicolas, c'est donc Gaston, le personnage de l'auteur belge Franquin, édité chez Dupuis, qui est tombé entre les mains des patoisants du Val-D'Ajol. Et le travail de traduction n'a pas du tout été le même.

Les images ont beaucoup d'importance, plus que pour Tintin.
- Simone Manens, vice-présidente de l'association
Il y a beaucoup d'onomatopées et d'expressions idiomatiques, si bien que la traduction au mot à mot est impossible. "Le texte a son importance, mais l'image aussi, beaucoup plus que dans Tintin, explique Simone Manens, la vice-présidente de l'association. Si on se contente des propos, ce n'était pas très rigolo de décrypter ce texte."

Alors ne dites plus "M'enfin" mais "Mâs ouèyons". Les noms propres ont également été changés pour des patronymes locaux. Ainsi, le fameux homme d'affaire M. De Mesmaeker se tranforme en M. Dé Mouèmont, un nom bien plus local!
Le travail de traduction a duré plusieurs mois pour un beau résultat. / © Del Daval.
Le travail de traduction a duré plusieurs mois pour un beau résultat. / © Del Daval.

Le patois disparait

Dans le massif vosgien, ils seraient encore quelques milliers à comprendre ce patois. Alors cet album est une manière de laisser une trace de cette langue régionale. "Mon père le parlait, mais pas avec moi, ou très peu, raconte Del Daval. Mais on s'aperçoit maintenant que des jeunes disent des mots de patois, sans s'en rendre compte."

Un semblant d'espoir? Le patois était encore beaucoup parlé il y a trois générations. C'est l'art de vivre et de s'exprimer des anciens. Il disparait tout doucement. L'exercice de traduction reste une bonne manière de retrouver et de développer le vocabulaire.
 
Les patoisants s'étaient déjà attaqué à Tintin en 2009, avec la traduction de "L'affaire Tournesol". / © P. Martin.
Les patoisants s'étaient déjà attaqué à Tintin en 2009, avec la traduction de "L'affaire Tournesol". / © P. Martin.

Comment se procurer l'album

Compte-tenu des conditions sanitaires, la disponibilité de l'ouvrage dans quelques librairies de Gérardmer ou Saint-Dié est décalée. Pour l'heure, vous pouvez commander votre ouvrage via ce formulaire de souscription.
 

Sur le même sujet

Les + Lus