Un livre pour partir à la découverte "d'un Nostradamus vosgien"

Un vosgien Dominique Aubert a écrit une série de prophéties dans un manuscrit datant de 1799. L'historien François Petrazoller a mené une étude scientifique sur ces documents. L'ouvrage publié aux éditions Edhisto sera officiellement présenté aux Imaginales d'Epinal du 14 au 17 octobre 2021.

C'est un livre unique qui se trouve aux archives départementales des Vosges à Epinal. Il s'intitule "Un nostradamus vosgien" ou les prophéties perpétuelles de Dominique Aubert (1755-1816). Un ouvrage qui montre un manuscrit datant de la toute fin du 18 ème siècle écrit par un cultivateur vosgien originaire de Rupt-sur-Moselle. Le précieux document acquis lors d'une vente aux enchères pour la somme de 200 euros relate une trentaine de prophéties qui ont été disséquées de façon scientifique par le conservateur général du patrimoine des archives départementales des Vosges François Petrazoller. "Moi ce que je dis en tant qu'historien c'est que ce manuscrit est authentique, absolument unique dans les collections publiques. C'est très surprenant qu'un vosgien de la fin du 18ème siècle soit à ce point nourri par ses lectures astronomiques mais aussi astrologiques et météorologiques et que finalement il réinterprète à sa manière une prophétie de 1644. Aubert se souciait avant tout du sort des bêtes et des moissons puisque c'est un paysan. Ce qui lui importe c'est que les moissons soient bonnes et puis il y a certains passages un peu plus ésotériques -comme exactement du Nostradamus-, que l'on peut interpréter dans un sens ou dans un autre et là chacun doit avoir son interprétation". 

Exemple d'une des prophéties qui selon l'historien peut correspondre à 2020. Ouvrez les guillemets: "Dans la saison de l'été, les vents du midi seront les maîtres desquels il en viendra une grande incommodité tant pour les biens de la terre que pour le corps humain par une maladie que les vents du midi causeront". De là à imaginer que le paysan vosgien prévoyait la pandémie de Covid... l'historien François Petrazoller préfère laisser le lecteur se faire son propre avis. "Chacun son opinion. Là c'est vraiment une histoire de croyance. On est en 1799, ce sont des prophéties, c'est un cycle de 30 prophéties qui se répètent d'année en année donc il aurait fallu penser que le Covid aurait déjà été d'actualité ce qui je pense n'était pas tout-à-fait le cas, donc voilà on y croit ou on y croit pas, on peut interpréter". 

Ces prophéties du cultivateur vosgien, François Petrazoller les a décryptées, décodées à partir de tableaux d'astrométéorologie avant de les consignées dans ce livre, persuadé que le manuscrit de Dominique Aubert présente une valeur historique. 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture livres