VIDEO. Route des crêtes : faut-il l’interdire à la circulation automobile face à la surfréquentation estivale ?

durée de la vidéo : 00h02mn34s
Le débat fait rage chaque été : faut-il interdire la route des crêtes à la circulation face à la surfréquentation estivale ? ©Jean-Pierre Petitcolas/Arnold Gerster/France 3 Lorraine

Chaque été, le débat reprend. L'arrivée massive des touristes sur la célèbre route vosgienne partagée entre l'Alsace et la Lorraine provoque des bouchons et des polémiques sur la responsabilité des touristes et des autorités. Cette année, c'est la région Grand Est qui a dégainé la première en évoquant une fermeture à la circulation. Les élus locaux ont réagi.

"L'objectif est d'arriver à zéro voiture sur la route des crêtes. C'est un souhait des élus locaux". Thibaud Philipps, vice-président de la région Grand Est en charge du transport, a allumé la mèche chez nos confrères, et les élus locaux n'ont pas tardé à lui répondre, en organisant une visite-conférence de presse vendredi 11 août 2023 au col de la Schlucht où ils ont rappelé... leur opposition à la fermeture de la voie aux véhicules !

Lors de cette visite, Denise Buhl, qui représentait la région Grand Est, a rétropédalé, évoquant "une mauvaise interprétation, d'ailleurs c'est techniquement impossible". Mais le sujet reste épineux. Fermée pendant six mois de l'année pour cause de neige, la route des crêtes, inventée en 1915 pour défendre les positions françaises, n'est pas loin de la saturation l'été. Pointés du doigt, les touristes sur deux et quatre roues qui viennent profiter du décor et qui font vivre de nombreux commerces. Fermer la route des crêtes condamnerait à coup sûr les auberges du secteur.

Limiter l'accès et respecter les lieux

Dominique Humbert, le président de l'association SOS Vosges, n'est pas très loin de la position exprimée initialement par Thibaud Philipps. Il demande notamment la fermeture du tronçon entre le col de la Schlucht et le col du Calvaire.

durée de la vidéo : 00h02mn28s
Dominique Humbert, le président de l'association SOS Massif des Vosges, propose de fermer à la circulation une partie de la route des crêtes. ©France 3 Lorraine

Le défenseur de l'environnement rappelle que les Vosges "ce n’est pas un terrain de jeu, c’est un milieu naturel qui doit être respecté pour ce qu’il est". Dans son viseur figurent les futurs aménagements prévus pour attirer davantage de touristes dans le massif.

D'autres associations contestent cette position, et relativisent la surfréquentation : l'Association pour l’Equilibre et le Développement du Massif Vosgien (AEDMV) explique ici "qu'en dehors des week-ends et ponts et à condition qu’il fasse beau temps, il n’y a que 10 jours de grande fréquentation sur 365 jours". Un seul constat est partagé par tout le monde : les navettes mises en place depuis les vallées pour rallier la route des crêtes sont quasiment vides. C'est d'ailleurs pour motiver le développement de ces navettes que Thibaud Philipps avait évoqué une fermeture de la route des crêtes à la circulation.