VIDEO. Témoignage : suite au décès de Martine Souque, sa famille porte plainte contre l’hôpital de Remiremont (Vosges)

Publié le
Écrit par Inès Pons-Teixeira (avec Sophie Valsecchi)
durée de la vidéo : 01min 58
Dans les Vosges, un père et ses quatre filles déposent plainte contre l'hôpital de Remiremont (Vosges) pour homicide involontaire. Martine, 67 ans, la mère de famille est décédée en juillet dernier, le jour où elle devait sortir de l'hôpital. ©Sophie Valsechhi et Didier Bert

Dans les Vosges, un père et ses quatre filles déposent plainte contre l'hôpital de Remiremont (Vosges) pour homicide involontaire. Martine, la mère de famille est décédée en juillet dernier, le jour où elle devait sortir de l'hôpital. Face au silence des soignants, ses proches espèrent ainsi avoir des réponses sur les circonstances du décès.

Nous sommes en juillet 2022, Martine Souque, 67 ans, est opérée pour une fracture du fémur. L’opération se passe bien. Elle décède pourtant huit jours plus tard. Sa famille cherche alors à comprendre ce qui s’est réellement passé mais se heurte au silence du personnel hospitalier. 

On voulait juste savoir si notre mère avait souffert et ce qu’il s’était passé durant les dernières heures de sa vie

Angélique Souque, fille de Martine

Aujourd’hui, les proches de Martine sont tristes et en colère. Sa fille Angélique dit même avoir été maltraitée par le personnel soignant suite au décès de sa mère. “On voulait juste savoir si notre mère avait souffert et ce qu’il s’était passé durant les dernières heures de sa vie. Une infirmière nous a dit : si vous avez des questions, allez au bureau des réclamations. C’est méprisant, on n’a pas perdu un sac à main, on a perdu notre maman”, dénonce Angélique Souque.

Il y a plein d’incohérences dans son dossier médical, ça ne correspond pas aux informations qu’on nous a transmises

Jennifer Souque, fille de Martine

Débute alors un parcours du combattant pour récupérer le dossier médical de Martine Souque. À la lecture du document, c'est la stupeur pour ses proches. “Il y a plein d’incohérences dans son dossier médical, ça ne correspond pas aux informations, aux dates, aux heures qu’on nous a transmises”, affirme Jennifer, l’une des quatre filles de Martine.

L’hôpital a des comptes à rendre et des explications à fournir mais cette famille se heurte à un mur, elle est forcée de s’adresser à la justice

Me Nancy Risacher, avocate de la partie civile

Mais leur demande de rendez-vous à l’hôpital reste sans réponse. Le mari de Martine et leurs quatre filles décident alors de porter l’affaire en justice. Leur avocate a saisi le tribunal d’Épinal (Vosges) pour homicide involontaire. “L’hôpital a des comptes à rendre et des explications à fournir mais cette famille se heurte à un mur, elle est forcée de s’adresser à la justice”, soutient Maître Nancy Risacher, l’avocate de la partie civile.

Deux plaintes ont été déposées contre l’hôpital et d’autres pourraient suivre. Angélique, Jennifer et leur famille espèrent maintenant que le tribunal d’Épinal leur permettra d’avoir enfin des réponses à leurs questions.

Contacté par la rédaction de France 3 Lorraine, le centre hospitalier de Remiremont s’est refusé à faire tout commentaire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité