Vittel: Nestlé Waters visée par une plainte pour des prélèvements non autorisés

Elles l'annoncent ce jeudi 18 juin. Plusieurs associations ont porté plainte contre la société Nestlé Waters, qui est accusée de prélever de l'eau sans autorisation sur plusieurs de ses forages à Vittel et Contrexéville, dans les Vosges.

Une plainte pour prélèvements non autorisés a été déposée contre Nestlé Waters Vosges.
Une plainte pour prélèvements non autorisés a été déposée contre Nestlé Waters Vosges. © Mayeul Aldebert. France Télévisions.

Nestlé pompe une partie de son eau minérale avant d'en avoir l'autorisation. Plusieurs forages sont exploités sans autorisation administrative, à Vittel et Contrexéville (Vosges). En conséquence, plusieurs associations ont annoncé, jeudi 18 juin 2020, avoir porté plainte contre Nestlé Waters. France Nature Environnement, UFC-Que choisir Vosges, le collectif Eau 88 et l'Association de sauvegarde des vallées et de prévention des pollutions (ASVPP) dénoncent des prélèvements d'eau illégaux à partir de neuf forages, alors qu'elles alertent depuis des années sur l'épuisement de la nappe phréatique.

Communiqué de presse - 18 juin 2020 by Michaël Martin on Scribd

Un demi-milliard de litres d'eau auraient ainsi fini dans les bouteilles de Vittel et Contrex sans autorisation, rien qu'en 2018. "Entre 2007 et 2019, ce sont plus de 10 millions de mètres cubes qui ont été prélevés illégalement," affirme le président de Vosges Nature Environnement, Jean-François Fleck, chiffres de Nestlé à l'appui. C'est l'équivalent de trois à quatre années d'activité de l'usine vosgienne.

La direction reconnait clairement ces irrégularités. "Il nous manque quelques documents sur la partie autorisation forages, avait alors déclaré le directeur de l'usine Nestlé Waters Vosges, Ronan Le Fanic, le 13 mai 2020 à nos confrères de Pièces à conviction. Mais nous sommes en cours de régularisation avec les services de la préfecture." 

"Le regard bienveillant de l'administration"

Les associations pointent aussi les responsabilités des services de l'Etat, en particulier du préfet des Vosges, jugé indulgent voire conciliant avec la multinationale suisse. "Nestlé continue de pomper l'eau, sans contrainte, sous le regard bienveillant de l'administration", explique le communiqué. "C'est au préfet de signaler ces irrégularités et de prendre des mesures en conséquence, affirme Jean-François Fleck. Mais il ne le fait pas, et la situation dure depuis plus de 10 ans."

Un prélèvement sans autorisation constitue un délit au regard du Code de l'environnement. "Nous souhaitons que Nestlé Waters, entreprise d'envergure internationale, respecte la loi comme le ferait n'importe quelle entreprise ou personne qui souhaite prélever de l'eau dans une nappe phréatique en quantité importante et que la ressource en eau soit préservée," déclare Bernard Schmitt du collectif Eau 88.

De son côté, le préfecture des Vosges affirme qu'un travail de régularisation est en cours depuis longtemps, et sous-entend que des irrégularités existent. "Le travail de régularisation des autorisations concernant les forages de Nestlé Waters est un travail entrepris depuis longtemps. C'est une démarche technique complexe, certaines autorisations étant très anciennes," expliquent les services de l'Etat qui n'étaient pas en mesure, vendredi 18 juin 2020, de préciser davantage la situation administrative à Nestlé Waters.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie environnement justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter