• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Vosges : avec la sécheresse, la situation des cours d’eau est alarmante

Sécheresse : baisse générale des cours d'eau dans le département des Vosges / © T.Ganaye
Sécheresse : baisse générale des cours d'eau dans le département des Vosges / © T.Ganaye

Les faibles hauteurs de pluie enregistrées dans les derniers mois ont entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau. La préfecture des Vosges annonce un renforcement des mesures de limitation des usages de l’eau pour les particuliers et les professionnels.

Par Thierry Ganaye

Selon le communiqué de la préfecture des Vosges du 30 juillet 2019 « la situation des cours d’eau vosgiens est alarmante (…)  seulement 23 % des cours d’eau du département ont un écoulement visible acceptable : 32 % ont un écoulement faible ou non visible et 45 % sont en assec». Devant ce constat, les services de l’Etat ont décidé de mettre en place de nouvelles restrictions d’eau sur le département :

• L’interdiction du remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1mètre cube.
• L’interdiction de laver les véhicules sauf dans les stations professionnelles équipées de systèmes haute pression ou de recyclage.
• L’interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades, pour raison de salubrité publique.
• L’interdiction d’arroser les pelouses et les espaces verts publics ou privés ainsi que les terrains de sport, entre 9h à 20h.
• L’interdiction d’arroser les jardins potagers de 9h à 20h, seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé.

Des mesures spécifiques sont également prises pour les usages industriels et commerciaux, pour la gestion des ouvrages hydrauliques, pour les activités agricoles, ainsi que pour les rejets dans le milieu naturel.

L’ensemble de ces dispositions sont applicables jusqu’au 15 septembre 2019 qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement ainsi que les puits personnels.

La préfecture annonce que des contrôles seront effectués. Les contrevenants s’exposent à des amendes de 1500 euros et 3000 euros pour les récidivistes.
 

 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus