Vosges : un tour de France à vélo en vingt jours, le nouveau défi de l'ultra-trailer Stéphane Brogniart

Nouveau défi pour Stéphane Brogniart. L'aventurier vosgien va s'élancer lundi 3 mai dans un tour de France à vélo sans assistance. Ce périple de 5.300 km partira de la Tour Eiffel à Paris. Il entend le terminer en vingt jours. Une performance sportive, mais avant tout une aventure humaine. 

Après sa traversée de l'Atlantique à la rame en 2020, Stéphane Brogniart s'attaque cette année à un Tour de France à vélo.
Après sa traversée de l'Atlantique à la rame en 2020, Stéphane Brogniart s'attaque cette année à un Tour de France à vélo. © Horyzon Media

A peine plus d’un an après avoir bouclé sa traversée de l’océan Atlantique à la rame, Stéphane Brogniart se lance dans un nouveau défi sportif.
A 44 ans, le Vosgien va tenter de réaliser en moins de vingt jours un Tour de France à vélo sans assistance. 

"A l’origine, j’avais prévu de rallier Paris à Dakar (Sénégal) à vélo, mais la pandémie et la fermeture des frontières m’a malheureusement obligé à revoir mes plans, raconte l’ultra-traileur. J’ai décidé de retourner cette situation pour en faire quelque chose de positif et de partir à la découverte de notre beau pays et de ses paysages !"

Une moyenne de 260 kilomètres par jour 

Le départ de cette aventure baptisée Gallia 480 (comme les 480 heures qu’elle doit durer) se fera depuis la Tour Eiffel à Paris, ce lundi 3 mai à onze heures. Stéphane Brogniart, qui mettra dans un premier temps le cap à l’Ouest en direction de Brest, va avaler au total 5.300 kilomètres, agrémentés de 44.000 mètres de dénivelé positif.

"J'ai prévu de passer dans des hauts-lieux du cyclisme comme la tranchée d'Arenbert, symbole de la course Paris-Roubaix, mais je ne vais pas m'attaquer à des cols mythiques du Tour de France, explique le grand barbu de Rochesson (Vosges). J’ai planifié des étapes quotidiennes de 260 kilomètres en moyenne, ce qui est déjà un vrai défi. Le moindre problème mécanique peut me faire perdre beaucoup de temps, et cela risque d’être compliqué de le rattraper par la suite ».

Pour réaliser son tour de France en moins de vingt jours, Stéphane Brogniart prévoit de rouler 260 kilomètres par jour.
Pour réaliser son tour de France en moins de vingt jours, Stéphane Brogniart prévoit de rouler 260 kilomètres par jour. ©  Stéphane Brogniart entreprise

Stéphane Brogniart va voyager léger : moins de sept kilogrammes de matériel. Il ne bénéficiera d’aucune assistance organisée et devra se débrouiller pour réparer son vélo en cas de pépin. Pour ce qui est de l’hébergement et de la nourriture, le Vosgien compte sur la solidarité des Français tout au long de son parcours.

Il mise sur le sens de l'accueil à la française

"J’aurais une puce GPS sur moi qui permettra à tout le monde de savoir exactement où je me trouve. Si des gens veulent m’accueillir ou m’héberger, ils pourront facilement entrer en contact avec moi via les réseaux sociaux et mon équipe me préviendra, détaille Stéphane Brogniart. Ce projet, c’est surtout une aventure humaine. Je veux montrer que le sens de l’accueil et du partage existe toujours en France ! »

En cette période de crise sanitaire, l’aventurier assure qu’il fera très attention aux gestes barrières chez ses hôtes. Il a même prévu tout un stock de tests salivaires pour ne pas leur faire courir de risque. Et si jamais il ne trouve pas de gîte pour la nuit, il n’hésitera pas à dormir à la belle étoile. 

Ce projet, c’est surtout une aventure humaine. Je veux montrer que le sens de l’accueil et du partage existe toujours en France ! 

Stéphane Brogniart, aventurier

Stéphane Brogniart invite aussi tous ceux qui le souhaitent à le rejoindre pendant son périple, histoire de rouler quelques kilomètres ensemble.
De nombreux cyclistes se préparent déjà à faire une étape complète avec lui.

Un fil conducteur entre les gens

"Je souhaite que plein de gens écrivent cette histoire : ceux avec qui je vais rouler, ceux qui vont m’accueillir, ceux avec qui je vais échanger quelques mots, espère le Lorrain. Je veux être le fil conducteur entre toutes ces personnes et montrer que le vivre ensemble n'est pas mortRencontrer les gens, c’est un enrichissement. Il n'y a que ça de vrai !"

Stéphane Brogniart va aussi rouler pour la bonne cause. Pendant son tour de France, il a choisi de soutenir et de mettre en lumière les actions de l'association Baskets aux pieds, qui soulage le quotidien des enfants atteints de cancer, en leur faisant découvrir la nature vue du ciel.

Arrivée prévue le 22 mai dans les Vosges

Pour réussir son défi Gallia 480, Stéphane Brogniart s'est entraîné dur ces derniers mois. Il a avalé des centaines de kilomètres sur les routes vosgiennes, mais aussi en Provence, dans le secteur du Mont Ventoux, en février dernier. Vous pouvez retrouver des vidéos de sa préparation sur sa page Youtube: 

Pendant ses vingt jours d'effort, Stéphane Brogniart sera suivi et filmé dans les bons et les moins bons moments par Richard Delaume, qui réalise des podcast sur les adeptes du bikepacking (autrement dit du cyclotourisme minimaliste) pour son site Spotzle

Vous pourrez aussi suivre le Vosgien sur ses réseaux sociaux, qui seront régulièrement alimentés en photos, vidéos et anecdotes, jusqu'à son retour chez lui à Rochesson, qui devrait intervenir si tout va bien, le samedi 22 mai entre 9h et 11h.
 

LES AVENTURES DE STEPHANE BROGNIART

2010: 10ème de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc

2016: Première traversée des Vosges en ultra-trail

2017: Première traversée du Jura en ultra-trail

2018: Première traversée du Mercantour en ultra-trail 

2018: Première traversée des Vosges en Ski-roue

2018: Traversée de la Méditerranée en kayak entre Marseille et la Corse

2020: Traversée de l'océan Atlantique à la rame en solitaire

2020: Tour de Corse à vélo

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports cyclisme sur route cyclisme sport covid-19 santé société trail ultra-trail du mont-blanc