Vosges : Jean Hingray élu sénateur, "je veux rassembler au-delà des clivages"

A 34 ans seulement, le maire de Remiremont Jean Hingray va faire son entrée au Sénat. Le centriste l'a emporté dimanche 27 septembre notamment face au maire LR de Neufchateau Simon Leclerc. Une carrière fulgurante pour celui qui ambitionne de faire de la politique autrement.

Jean Hingray, nouveau sénateur des Vosges
Jean Hingray, nouveau sénateur des Vosges © Eric Bertrand
Il savait qu’il avait une carte à jouer et il a gagné la partie avec habileté. Jean Hingray le jeune maire de Remiremont a été élu sénateur hier, dimanche 27 septembre 2020 à Epinal. A 34 ans, le natif de Ferdrupt est désormais le troisième plus jeune élu de l’assemblée qui en compte 348, de quoi faire baisser sévèrement la moyenne d’âge des résidents du palais du Luxembourg.

C'est beaucoup d'émotion d'accéder à cette fonction et de succéder à Christian Poncelet

Jean Hingray, sénateur des Vosges


C’est aux côtés de Daniel Gremillet, sénateur des Vosges LR depuis 2014, qui l’a emporté dès le premier tour avec 72,08 % des voix, que le jeune sénateur fera son entrée dans l'hémicycle.

Face à lui, pour ce second tour des élections sénatoriales, son principal opposant Simon Leclerc, maire de Neufchâteau LR, a du s’incliner. Celui qui fut le plus jeune maire de France en 2008 ne recueille que 39,95 % des voix des grands électeurs contre 52,71% pour Jean Hingray.

Contacté ce lundi, le tout nouveau sénateur ne cache pas sa joie : "c'est beaucoup d'émotion d'accèder à cette fonction si jeune et de "succèder" à Christian Poncelet avec tout l'héritage qui m'incombe afin de continuer le travail qu'il avait entrepris avec un nouveau collectif d'élus". Un hommage à l'ancien président du sénat et maire de Remiremont pendant 18 ans, décédé le 11 septembre dans sa commune à 92 ans. 

Un centriste rassembleur

Jean Hingray est décrit par son entourage comme un vrai centriste qui sait travailler avec l’opposition et qui ne se fâche avec personne. Après des débuts en politique sous l'étiquette UMP, il choisit le centre comme famille politique et en particulier le mouvement Les Centristes d'Hervé Morin, c'est avec cette étiquette qu'il se présente aux élections départementales en mars 2015.
 


L'année suivante il saisit sa chance en se présentant à la mairie de Remiremont après la démission de Bernard Godfroy. Une élection gagnée qu'il dédie alors à son grand-père, André Hingray, ancien maire de Ferdrupt et ami de Chrisitan Poncelet.
Pour ces élections sénatoriales, Jean Hingray a pu bénéficier du soutien de l'ancienne équipe de Jackie Pierre, une des figures de la politique locale, sénateur LR à deux reprises qui a raccroché cet été, après 43 ans de vie politique.
 

Je veux rassembler au-delà des clivages

Jean Hingray, sénateur des Vosges


Le jeune élu se décrit comme : "combattif, pugnace, proche des gens et sans langue de bois", il souhaite représenter le département, la montagne comme la plaine, et mettre en avant le savoir faire des Vosges.
Celui qui est aussi président de la Communauté de communes de la Porte des Vosges méridionales veut "rassembler au delà des clivages et faire de la politique autrement en respectant les gens". C'est d'ailleurs la philosophie de son mouvement le Club démocratique des Vosges crée en 2012.

Pas un mot pour l'heure sur sa succession à la tête de la mairie de Remiremont. Jean Hingray fera ses premiers pas de sénateur au Palais du Luxembourg mercredi 30 septembre.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales politique élections