Vosges : les brigades équestres de l’ONF veillent sur la forêt pour éviter les départs de feux

Publié le
Écrit par Malika Boudiba

Avec le changement climatique, les feux de forêt de l'été ne sont plus réservés au sud de la France. Le Grand Est, lui aussi, touché par la sècheresse, devient une zone à risques. Les brigades équestres de l'ONF (Office National des Forêts) font de la sensibilisation auprès des promeneurs. Les agents peuvent aussi verbaliser.

Il y a quelques semaines, à la mi-avril 2022, un feu a détruit un demi-hectare de forêt sur les bords du lac de Pierre-Percée en Meurthe-et-Moselle, tout près du massif vosgien. Heureusement, les pompiers sont intervenus assez rapidement. Le risque incendie en forêt, l'été, est désormais une réalité dans le Grand-Est comme dans le sud de la France.

Arnaud Zolnierowski, responsable de l’unité territoriale ONF Meurthe-et-Moselle, a expliqué à France 3 Lorraine : "Ici, on est sur des peuplements de résineux quasi exclusivement. Les sapins et les épicéas sont des combustibles idéaux pour le feu. Ils contiennent de la résine et brûlent très rapidement."

Les promeneurs sont sensibilisés aux abords du lac par une des brigades équestres de l'ONF des Vosges, qui compte huit cavaliers. "Avec un cheval, le contact est plus facile", explique Olivier Marchand, membre de la brigade équestre de l'ONF des Vosges. Il ajoute: "on peut aller jusqu’au bord de l’eau et souvent, ce sont les personnes qui viennent à nous".  

65 euros pour une cigarette et 135 euros pour un barbecue

Depuis 2020, sur le département des Vosges, il existe un arrêté préfectoral, sur les feux, qui s’applique en forêt. "Le même que celui déjà en vigueur dans les régions du sud", précise Olivier Marchand . Il est interdit de fumer en forêt et de faire du feu du 1er mars au 30 septembre. L’amende est de 65 € pour le contrevenant à la cigarette et de 135 € pour un barbecue, par exemple. 

Le lac de Pierre-Percée étant en Meurthe-et-Moselle, c’est le code forestier qui s’applique. "Il n’y a pas encore d’arrêté préfectoral pour les feux. Mais cela devrait sans doute arriver prochainement". La sécheresse n’épargne plus la région. Le massif vosgien est particulièrement vulnérable aux incendies. Les cavaliers sont aussi parfois à pied le soir pour la Tournée DFCI (défense des forêts contre les incendies)."On en a fait une samedi soir sur les spots de barbecue près du lac. C’était calme."

Il faudra de nombreuses années avant de retrouver le même biotope que celui qui a été détruit en quelques secondes"

Arnaud Zolnierowski responsable de l’unité territoriale ONF Meurthe-et-Moselle

La forêt porte encore les stigmates du dernier incendie, celui de mi-avril 2022. "On se rend compte, que la destruction du sous-étage est totale. Les arbres les plus hauts sont aussi concernés. C’est une perte importante de biodiversité. Il faudra de nombreuses années avant de retrouver le même biotope que celui qui a été détruit en quelques secondes" explique Arnaud Zolnierowski.

Le changement climatique bouleverse la donne. Les agents de l’ONF le constatent au quotidien : "Aujourd’hui, les conditions climatiques font peser un risque beaucoup plus important sur le massif forestier. Les périodes de sécheresse se sont allongées". Plus de 250.000 touristes arpentent chaque année les sentiers forestiers autour du lac de Pierre Percée. Les actions de prévention vont se multiplier tout au long de l’été. La brigade équestre de l’ONF sera présente. Des opérations seront également menées avec la gendarmerie et les sapeur-pompiers.