Vosges : cigarettes, feux et barbecues désormais interdits en forêt pour lutter contre les incendies

Pour freiner les incendies qui frappent de plus en plus une forêt vosgienne déjà très affaiblie, la préfecture des Vosges a adopté un nouvel arrêté le 21 juillet 2020, qui durcit les usages du feu dans le département. Il est désormais interdit de fumer ou de faire des feux et barbecues en forêt.
 
L'Office National des Forêts en patrouille de prévention contre les incendies dans les Vosges (88)
L'Office National des Forêts en patrouille de prévention contre les incendies dans les Vosges (88) © Anne-Sophie Pierson
Le département vosgien est constitué à 50% de forêt. Face au réchauffement climatique, à la sécheresse et à la vulnérabilité des arbres, un nouvel arrêté définissant les conditions de brûlage et l’usage du feu dans les Vosges a été signé le 21 juillet 2020. Ce texte remplace celui de 1977 et définit dorénavant toutes les autorisations, les interdictions et les dérogations de l’usage du feu du département.

Les incendies de forêts en augmentation


En 2019 dans les Vosges, 37 incendies ont détruit 13 hectares de forêt, contre 11 hectares en 2015. Un chiffre en augmentation qui inquiète les autorités. "Le réchauffement climatique, les périodes de sécheresses successives, la fragilité de nos forêts résineuses sont autant de facteurs qui accroissent le risque d’incendie. Il est donc primordial d’adapter le plus rapidement possible nos pratiques touristiques et professionnelles pour réduire les dangers", déclare le Pierre Ory, le préfet des Vosges, par communiqué de presse.

   

Feux, cigarettes et barbecues interdits en forêt


Chaque année, plusieurs cultures et forêts sont détruites par les flammes suite à des accidents ou à des pratiques dangereuses. Le nouvel arrêté du 21 juillet 2020 interdit donc désormais de fumer, de faire des barbecues ou des feux en forêt et à moins de 200 mètres (au cours de la période du 1er mars au 30 septembre). Toutes les formes de brûlage à l’air libre, écobuage, déchets verts (hormis les résidus de taille de fruitiers et de vignes) sont également à bannir. Les apiculteurs, quant à eux, continuent de disposer d’une dérogation pour l’usage des enfumoirs.
 
En cas de conditions météorologiques extrêmes et en présence de risques exceptionnels d’incendie, la préfecture se réserve le droit de prendre un arrêté complémentaire, prescrivant des mesures encore plus restrictives.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
massif vosgien nature parcs et régions naturelles feux de forêt faits divers incendie forêt sécheresse météo canicule