Cet article date de plus de 4 ans

Vosges : la mort des cygnes au lac de Bouzey

Un huitième cygne a été découvert mort jeudi 9 février 2017 autour de l’étang de Bouzey dans les Vosges. Les précédents étaient atteints de la grippe aviaire. Des analyses complémentaires sont en cours à Paris pour déterminer le niveau de dangerosité du virus.
© France 3 Lorraine
Une nouvelle victime chez les cygnes a été retrouvée jeudi 9 février 2017 au lac de Bouzey dans les Vosges.

Les cadavres de sept palmipèdes ont ainsi été découverts ces derniers jours.

Le préfet des Vosges a confirmé ce que beaucoup d’observateurs redoutaient depuis quelque temps. Il s’agit bien d’un virus "influenza aviaire" de type H5 : autrement dit, une grippe aviaire. C’est ce qui ressort des analyses effectuées cette semaine par un laboratoire spécialisé de l’Ain. Cinq cygnes avaient été envoyés par la préfecture des Vosges.

Pour autant, il n’y a pas d’inquiétude particulière à avoir. Les virus de catégorie H 5 ne sont pas transmissibles à l’homme.

"Des analyses complémentaires sont cependant en cours afin de déterminer la dangerosité du virus", a souligné le préfet des Vosges, Jean- Pierre Cazenave-Lacrouts, à L'Est Républicain. Le résultat devrait être connu dans quelques jours.

Mesures de sécurité
Dans l'attente du résultat des analyses, les promeneurs sont invités à  ne surtout pas ramasser un animal mort, mais de signaler sa présence aux autorités.
Tout rassemblement de volailles vivantes est interdit, notamment sur les marchés et les volailles des particuliers, puis celles des éleveurs professionnels doivent rester confinées ou protégées par des filets pour éviter tout contact avec des oiseaux sauvages.


 





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire société