Le 17 mai, les agents de l'ONF quittent leurs forêts pour manifester

La colère gronde chez le personnel de l'Office Nationale des Forêts. L'intersyndicale de la profession appelle à une grève le jeudi 17 mai pour proteger la gestion durable des forêts qui est selon elle remsie en cause par la direction de l'ONF.

Par Halima Najibi

Après les cheminots, les hôpitaux, c'est au tour des forestiers de manifester leur colère. Le 17 mai ils seront en grève et dans les rues. Techniciens et agents s'inquiètent de l'avenir de l'Office Nationale des Forêts. Ils dénoncent la remise en cause par leur direction de la gestion durable des forêts publiques. Dans son communiqué de presse l'intersyndicale de la profession, déclare que : "protection, biodiversité et accueil du public sont sacrifiés sur l'autel de la rentabilité de court terme. Les forêts sont de plus en plus considérées comme de vulgaires usines à bois à mettre au service de l'industrie.

L'ONF est un établissement public composé de 6 000 fonctionnaires et de 4 000 salariés de droit privé.


Selon l'intersyndicale la direction prendrait pour prétexte la situation financière de l'Office pour préparer la privation de la gestion des forêts publiques et de revoir à la baisse les rémunérations de nombreux salariés. 

Rencontre avec des agents ONF de Picardie. 
Les agents de L'ONF sont en grève le 17 mai

 

Sur le même sujet

Mobilisation des fonctionnaires à Amiens

Les + Lus