Joe Cole pourrait revenir au LOSC en janvier selon un journal anglais

Joe Cole a marqué un but dimanche dernier avec Liverpool contre West Ham. / © GLYN KIRK / AFP
Joe Cole a marqué un but dimanche dernier avec Liverpool contre West Ham. / © GLYN KIRK / AFP

Selon le Daily Express, Joe Cole pourrait revenir au LOSC au mercato hivernal. Malgré un but marqué dimanche dernier avec son club de Liverpool, le milieu offensif anglais n'a toujours pas la confiance de son entraîneur Brendan Rodgers.

Par Yann Fossurier

"Joe Cole proche d'un retour à Lille", a titré jeudi le Daily Express. Selon le quotidien britannique, le milieu offensif anglais, prêté au LOSC par Liverpool la saison dernière, pourrait faire son retour chez les Dogues "en janvier", au prochain mercato d'hiver. Brendan Rodgers, l'entraîneur des "Reds", "est incapable de le rassurer sur son avenir à long terme à Anfield", peut-on lire dans l'article.

Auteur d'une très bonne saison l'an dernier avec le LOSC (9 buts et 6 passes décisives en 43 matches), Joe Cole, 31 ans, n'a pas vraiment réussi son "come-back" dans son pays. Longtemps handicapé par une blessure à la cuisse, il n'a disputé en tout et pour tout que 8 matches avec Liverpool. Il n'a été titulaire que 4 fois en Ligue Europa et en Coupe de la Ligue anglaise, mais jamais en championnat. Le 1er octobre, il a même subi l'affront d'être aligné avec... l'équipe réserve des Reds, où évoluent essentiellement de jeunes espoirs de moins de 21 ans.

Les Queens Park Rangers également intéressés


Dimanche dernier, Joe Cole, entré en cours de jeu, a marqué son premier but de la saison en Premier League contre West Ham (victoire 2-3 de Liverpool). Malgré cela, son entraîneur Brendan Rodgers ne semble toujours pas vouloir lui faire confiance. "Est-ce que ce que son avenir est ici ? Il faut le lui demander", a-t-il répondu après la rencontre au Liverpool Echo. "Le gars est encore un joueur de Liverpool, et tant qu'il joue ici, je ferai tous les efforts avec mon staff pour tenter d'en tirer le meilleur. (...) Les joueurs sont motivés par le temps de jeu et l'argent. Mais il ne pose pas de problème, c'est un bon garçon, on verra ce qui se passera dans les prochains mois."

Bref, on comprend entre les lignes que Rodgers n'est pas plus attaché que ça à son numéro 10 et qu'il ne s'opposerait pas à un éventuel départ de Joe Cole cet hiver. Restent plusieurs questions :

  • sous quelle forme se ferait cet éventuel retour à Lille ? Un nouveau prêt ou un transfert définitif ?  Cole est sous contrat avec Liverpool jusqu'en juin 2014 et sa valeur est encore estimée à 7.5 millions d'euros selon le site spécialisé Transfermarkt. Un peu cher pour les finances du LOSC, d'autant qu'il faudra assurer la charge d'un gros salaire, l'Anglais percevant plus de 400 000 euros par mois à Liverpool. Mais peut-être Joe Cole est-il prêt à faire un petit effort pour se défaire de son contrat et retrouver du temps de jeu de l'autre côté de la Manche ?
  • la famille du joueur est-elle prête à revenir vivre en France ? La saison dernière, Joe Cole s'était installé à Lille avec sa fille et son épouse. Mais le mois dernier, celle-ci a donné naissance à un deuxième enfant. De quoi freiner les envies de déménagement ?
  • d'autres clubs sont-ils sur les rangs ? Le club londonien des Queens Park Rangers​ aurait également fait part de son intérêt selon le Daily Mail. Son entraîneur, Harry Redknapp, est celui qui a lancé la carrière pro de Joe Cole sous le maillot de West Ham. QPR, propriété du milliardaire malaisien Tony Fernandes, a les moyens financiers, mais son équipe est actuellement dernière au classement de la Premier League et semble se diriger vers une très probable relégation.
Début novembre, l'ex-Lillois Yohan Cabaye, qui évolue lui aussi en Angleterre à Newcastle, avait avancé déjà l'hypothèse d'un retour de l'Anglais à Lille. "S'il veut plus de temps de jeu, il l'aura là-bas", avait déclaré l'international français. "Ils l'aiment à Lille, le club, l'entraîneur, les supporters... J'ai d'ailleurs entendu que Rudi Garcia était intéressé pour le reprendre".

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en politique en Picardie : Policiers, sapeurs-pompiers et élus agressés : halte au feu ?

Les + Lus