Vigilance crues : baisse des niveaux d'eau, sauf pour la Lys

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mickael Guiho
Un jardin inondé à Neuville-sous-Montreuil, le 29 décembre.
Un jardin inondé à Neuville-sous-Montreuil, le 29 décembre. © Myriam Schelcher - France 3

A 10h, Vigicrues relevait une tendance à la baisse du niveau des cours d'eau lundi matin, sauf pour la Plaine de la Lys, où de nouvelles pluies sont par ailleurs attendues en fin de journée.

Lundi matin, la Lys et l'Aa restent en alerte orange : persiste donc un "risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes". La Liane, l'Hem, la Lawe et la Clarence sont en vigilance jaune. 

Perturbation en approche


La tendance est à la baisse des niveaux d'eau, sauf pour la Plaine de la Lys, où les niveaux sont proches de ceux observés vendredi.

Une observation d'autant plus inquiétante que l'accalmie observée dans le ciel ce lundi matin ne devrait pas durer : une nouvelle perturbation est attendue pour l'après-midi et la soirée. Elle sera suivie par des averses qui s'atténueront dans la journée de mardi.

Un cumul de 10 mm est prévu dans la nuit de lundi à mardi sur l'ensemble des bassins, ponctuellement jusqu'à 20 mm sur ceux situés à l'ouest).

Nouvelles crues attendues


Les niveaux sur la Plaine de la Lys n'auront pas ou peu le temps de redescendre avant de probables réactions dans la nuit prochaine. Les autres bassins de l'ouest de la région, toujours très réactifs notamment la Lys Amont, l'Aa, la Lawe et la Clarence, devraient également connaître de nouveaux épisodes de crue.

La situation demeure donc critique, selon Vigicrue, notamment sur le secteur de la Lys. Un nouveau point sera publié à 16h00.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.