• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Littoral : un dauphin dans le port de Boulogne/Mer et des veaux marins dans la Canche

Le dauphin fait des pirouettes dans le port de Boulogne (oui ! il faut bien regarder sur la gauche !) / © Ifremer - Manuel Rouquette
Le dauphin fait des pirouettes dans le port de Boulogne (oui ! il faut bien regarder sur la gauche !) / © Ifremer - Manuel Rouquette

Spectacle maritime garanti ! Un dauphin a été aperçu dans le port de Boulogne. Et des veaux marins dans la Canche et à proximité de Saint-Folquin.

Par Frédérique Béal

Notre littoral attirait-il dauphins et veaux marins ? On pourrait le croire ! Comme si ils s'étaient donné rendez-vous alors que Nausicaa vient de fermer ses portes pour quelques semaines, maintenance annuelle oblige.


Un dauphin dans le port de Boulogne

Depuis hier, un dauphin crée l'attraction dans le port de Boulogne-sur-Mer. Ce sont des promeneurs qui ont signalé la présence du mammifère marin à la LPA de Calais et à l'IFREMER. D'après leurs témoignages, le dauphin s'amuserait à faire des pirouettes. Sa présence est inhabituelle et inédite dans le port.

Des veaux marins dans la Canche

Ce week-end, des promeneurs signalaient un veau marin dans la Canche vers Attin. Le mammifère, sans doute perdu, aurait retrouvé le chemin de la mer. Et près de Saint-Folquin, deux veaux marins tentaient eux aussi de retrouver le large.
Le veau marin photographié du côté d'Attin / © Patrick Delangue
Le veau marin photographié du côté d'Attin / © Patrick Delangue

Attention ! Animal sauvage !

SI vous apercevez un mammifère marin, vous pouvez le regarder de loin et le photographier. Signalez sa présence. Mais surtout respectez vos distances. Ces animaux sont des animaux sauvages et leurs réactions imprévisibles malgré leur "bonne bouille de nounours". Une morsure de phoque est beaucoup plus douloureuse qu'une morsure de chien. Et surtout, ne les nourrissez pas !


D'où viennent ces animaux ?

"On a essayé de voir s'ils étaient bagués. Mais il aurait fallu les capturer et c'était inutile. Ils ont retrouvé le chemin de la mer d'eux-mêmes". Jean-Michel Charpentier, du centre de soins pour la faune sauvage de Calais, est allé voir les mammifères. Il voulait s'assurer que les animaux n'étaient pas d'anciens pensionnaires de centres de soins. "Il y a une colonie d'une soixante d'individus entre Calais et Dunkerque. Les phoques que l'on retrouve dans les canaux sont des petits que leur mère a abandonné parce qu'elle était dérangée par des promeneurs. Il faut vraiment les laisser tranquille!" précise Jean-Michel. "Si les bébés phoques reprenaient le chemin des canaux et qu'ils semblent en mauvaise santé, on serait obligé de les capturer pour les soigner. Mais là le centre de soins affiche complet. On a déjà six phoques en pension".

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus