Dans l'Aisne, des incidents impliquant des sangliers suscitent la polémique

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Samedi à Laon, un habitant a dû s'interposer pour sauver son chien attaqué par un sanglier, alors que depuis plusieurs mois, les destructions de cultures agricoles se multiplient et coûtent cher à la fédération des chasseurs.

Par Gontran Giraudeau

Selon Nicolas Voyard, responsable gros gibier à la fédération des chasseurs de l'Aisne, les nuisances causées par cet animal seraient d'abord dues à un manque de nourriture : "cette année, les productions de fruits forestiers ont été quasi nulles. Les sangliers ont du mal à trouver de la nourriture".

Cette disette pousse les bêtes à se fournir dans les cultures agricoles. En 2013, la fédération de chasse a indemnisé les agriculteurs axonais à hauteur d'un million d'euros.

Selon des chasseurs contactés par France 3 Picardie, la prolifération est réelle dans certains endroits du département. En 2013, entre 8000 et 9000 sangliers seront abattus dans le département de l'Aisne.


DMCloud:27273
Aisne : les incidents impliquant des sangliers se multiplient
Intervenants : Pascal Pruvot, propriétaire de Chipie ; Bastien Taniez, directeur-adjoint de l'hôtel du château de Barive ; Nicolas Voyard, de la fédération des chasseurs de l'Aisne. Reportage : Eric Henry, Rémi Vivenot et Dominique Choisy.



Sur le même sujet

Les + Lus