Marchés publics dans le Pas-de-Calais : le parquet de Lille ouvre deux informations judiciaires

Le parquet de Lille a indiqué lundi à l'AFP avoir ouvert deux informations judiciaires à la suite de rapports de la chambre régionale des comptes, concernant notamment des irrégularités dans l'attribution de marchés publics dans le Pas-de-Calais.

Par AFP

Ces deux informations judiciaires ont été ouvertes le 4 février, a précisé le procureur de la République à Lille, Frédéric Fèvre, confirmant des informations du Figaro.

La première, ouverte pour favoritisme, recel de favoritisme et abus de biens sociaux, concerne Adévia, société d'économie mixte procédant aux aménagements fonciers, qui a été présidée par l'ancien député-maire de Liévin (Pas-de-Calais), Jean-Pierre Kucheida, de 1983 à 1991.
Elle concerne également la Centrale foncière régionale, créée en 2008 par la société Artois Développement (qui est devenue Adévia), la Soginorpa (un bailleur social auprès duquel son ancien président, M. Kucheida, est soupçonné d'abus de biens sociaux) et l'office public d'habitat du Pas-de-Calais,
pour "des faits susceptibles d'être qualifiés d'abus de biens sociaux", a expliqué le procureur.

La seconde information judiciaire, ouverte pour favoritisme, concerne Pas-de-Calais Habitat, qui s'occupe de la location de quelque 39.000 logements, a encore indiqué M. Fèvre.
L'ensemble de ces faits avaient fait l'objet de dénonciations de la chambre régionale des comptes, et mené à l'ouverture de trois enquêtes préliminaires par le parquet de Lille.

Une quatrième enquête visant M. Kucheida reste au stade de l'enquête préliminaire, a indiqué le procureur. Cette enquête avait été ouverte à la suite de dénonciations de l'ancien maire (PS) d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) Gérard Dalongeville -lui-même poursuivi dans une affaire de fausses factures présumées- à la juge d'instruction de Béthune qui instruisait son dossier.

L'enquête, menée par la police judiciaire de Lille, examine notamment le financement de la section PS de Liévin (Pas-de-Calais) et des irrégularités dans des marchés passés dans le Pas-de-Calais.
Dans ce cadre, plusieurs élus socialistes avaient été entendus courant janvier, parmi lesquels le député Serge Janquin, la première secrétaire PS du Pas-de-Calais et sénatrice Catherine Génisson, ou encore Daniel Percheron, président de la région Nord/Pas-de-Calais.
M. Kucheida, qui n'a pas encore été entendu, "le sera prochainement", a déclaré M. Fèvre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus