• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Cheval : des carcasses à la phénylbutazone identifiées dans le Pas-de-Calais, seront détruites

Les trois carcasses de cheval envoyées en France depuis le Royaume-Uni et contenant des traces de phénylbutazone ont été identifiées et "seront détruites" sans être entrées dans la chaîne alimentaire humaine, a annoncé le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

Par AFP

"Elles ne sont pas rentrées dans la chaîne alimentaire", a-t-il assuré devant la presse, précisant que les caracasses ont été identifiées dans le Pas-de-Calais. Il s'agit d'une "seconde affaire", "qui n'a rien à voir" avec le scandale européen de la viande de cheval faussement estampillée boeuf dans des plats préparés, a tenu à préciser Stéphane Le Foll.

Plusieurs carcasses de cheval provenant d'abattoirs du Royaume-Uni et contenant des traces de phénylbutazone, un anti-douleur proscrit dans l'alimentation, ont été envoyées en France et sont "peut-être entrées dans la chaîne alimentaire", avaient prévenu plus tôt jeudi les autorités britanniques.

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus