LOSC : la drôle de soirée/saison de Salomon Kalou

Heureux avec l'ouverture du score, puis malheureux avec un but contre son camp et un penalty totalement raté, Salomon Kalou a vécu une soirée contrastée samedi lors de la défaite de Lille contre Evian-Thonon (2-1), à l'image d'une première saison nordiste en demi-teinte.

Salomon Kalou a ouvert le score samedi soir face à Evian (1-2)
Salomon Kalou a ouvert le score samedi soir face à Evian (1-2) © AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN

Il ouvre le score, égalise d'un CSC pour Evian, puis rate un penalty

"Il marque vite, obtient un penalty qu'il ne parvient pas à transformer et se trouve malheureux sur une frappe contrée qui se termine en +csc+", a résumé son entraîneur Rudi Garcia. "Il aurait pu être le héros dans le bon sens du terme. Finalement, sa soirée est mitigée", a-t-il ajouté après cette occasion manquée pour les Lillois de regagner le quinté de tête.

Vraiment malheureux sur le deuxième but haut-savoyard où il dévie de la tête et totalement involontairement un ballon de Koné, Kalou a surtout gâché une superbe occasion d'égaliser avec son penalty expédié très au-dessus de la barre de Laquait, après une course d'élan pour le moins curieuse.

Et au bout du compte, ce match qui a vu Lille mettre fin à sa série de cinq victoires d'affilée n'a pas permis à l'Ivoirien de confirmer ses prestations satisfaisantes des six dernières semaines. Résultat, sa saison reste en demi-teinte, avec seulement cinq buts inscrits en L1 à neuf matches de la fin du championnat.

Après un début d'exercice saison délicat, marqué par des blessures ou méformes diverses, l'ancien joueur de Chelsea est allé disputer en janvier la Coupe d'Afrique des Nations avec la Côte d'Ivoire, grande favorite du tournoi mais éliminée en quarts de finale.

Malgré cette contre-performance, l'international ivoirien est rentré à Lille en forme, tant physiquement que moralement.


Poste préféré

"Ça fait toujours du bien de retrouver la sélection et de se ressourcer avec les siens, a-t-il expliqué à son retour dans le Nord. Maintenant, j'ai besoin d'un déclic, d'un grand match avec Lille pour vraiment me lancer".
Ce moment est arrivé quelques jours plus tard, sur la pelouse de Gerland. Face au manque d'efficacité de Nolan Roux et en l'absence de Tulio De Melo, Garcia avait fini par trancher en positionnant Kalou à la pointe de l'attaque nordiste.

Un choix stratégique, d'abord, puisque l'Ivoirien n'est jamais parvenu à s'épanouir sur le côté gauche et qu'il évoluait en pointe à Feyenoord et à Chelsea. "C'est mon poste préféré, admet-il. J'arrive à mieux me lancer devant pour recevoir les ballons devant la défense. Et quand je suis lancé, je suis plus dangereux que quand je suis sur un côté".

Un choix gagnant, surtout. Dès sa première titularisation à ce poste à Lyon, le 10 février, Kalou a obtenu et transformé un penalty qui a scellé la victoire du LOSC dans le Rhône (3-1). Depuis, il a inscrit deux autres buts en trois matches, dont celui de samedi face à Evian-Thonon.

Même si sa bévue sur penalty a coupé le LOSC dans son élan, l'option Kalou en pointe devrait être confirmée par Garcia, qui semble attaché à son onze de départ actuel.

La bonne nouvelle, c'est que Kalou est attendu dès lundi à Abidjan avec la sélection ivoirienne. Les Eléphants recevront la Gambie en fin de semaine en éliminatoires du Mondial-2014. S'il revient aussi frais et ambitieux que la dernière fois, ce sera tout bénéfice pour Lille.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football