Cet article date de plus de 8 ans

Valenciennes : 3 ans de prison ferme requis contre le radiologue accusé de fraude à l'assurance maladie

Le procureur de Valenciennes a requis mardi 3 ans de prison ferme et une interdiction définitive d'exercer à l'encontrer du Dr Farid Alsaïd, un radiologue accusé de fraude à l'assurance maladie estimée à plus de 2.5 millions d'euros.
Hier au tribunal correctionnel de Valenciennes, le procureur a requis 3 ans de prison ferme à l'encontre du radiologue Farid Alsaïd, assortis d'une interdiction définitive d'exercer. Il lui est reproché notamment d'avoir facturé des actes inutiles. Une fraude à l'assurance maladie estimée à plus de 2.5 millions d'euros.

Le radiologue est arrivé au tribunal en se cachant des caméras, lunettes de soleil sur nez. Il disait vouloir donner des explications, il n'a cessé en fait d'interrompre le juge, contredisant les nombreux témoignages de son personnel. Des salariés qui n'avaient pas les diplômes pour exercer la manipulation radiologique. Le médecin possédait quatre cabinets dans le Nord, à Anzin, Fourmies, Hautmont et Wattignies, ainsi qu'un cinquième à Hirson, dans l'Aisne.
"Il a monté un cabinet avec 5 structures, 5 implantations distinctes qui devaient tourner, il y a d'ailleurs un certain nombre de cabinets en France qui tournent comme ça", expliquait son avocat Me Jean-François Segard. "Des problèmes personnels, des problèmes fonctionnels ont fait qu'à un moment il a perdu le contrôle de cette structure"

Le nombre d'actes pratiqués était important. Le médecin voulait clairement faire du chiffre. Il n'était pas poursuivi en revanche pour mise en danger de la vie de patient, aucun d'entre eux n'ayant porté plainte. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice santé