VA-OM : les 20 ans d'un énorme scandale

Bernard Tapie arrivant au Palais de justice de Douai, le 26 octobre 1995 / © GERARD CERLES / AFP
Bernard Tapie arrivant au Palais de justice de Douai, le 26 octobre 1995 / © GERARD CERLES / AFP

Moins d'un an après son triomphe en Ligue des champions en 1993 et un nouveau titre de champion de France, l'OM plonge dans sa plus terrible crise à la suite de l'affaire VA-OM, le plus grand scandale de corruption du football français. 

Par avec AFP

Six jours avant la finale victorieuse de la C1 à Munich, le 26 mai, les Marseillais, soucieux de préserver leurs forces, l'avaient emporté 1 à 0 en Championnat sur le terrain de Valenciennes.

Mais, passée l'euphorie de la première victoire française en Coupe d'Europe, la justice était saisie le 8 juin pour "corruption active et passive", sur la foi des déclarations du libero nordiste Jacques Glassmann, puis de l'attaquant Christophe Robert et du milieu argentin Jorge Burruchaga, qui avaient été contactés pour ne pas se livrer à fond pendant la rencontre.

Principale pièce à conviction, 250.000 francs en liquide étaient retrouvés enterrés dans le jardin de la tante de Christophe Robert.

Les incarcérations des corrupteurs Jean-Jacques Eydelie et Jean-Pierre Bernès, respectivement joueur et directeur général de l'OM, continuaient ensuite d'alimenter la chronique judiciaire.

Après un an et demi d'investigations, le tribunal correctionnel de Valenciennes condamnait notamment Bernard Tapie à deux ans de prison, dont un ferme, pour "complicité de corruption" et "subornation de témoins". Après avoir vu sa peine réduite par la cour d'appel de Douai, le 28 novembre 1995, à huit mois ferme, l'ancien ministre purgera 165 jours de prison.



L'OM relégué en D2

Sur le plan sportif, après onze mois de tergiversations, le verdict tombe le 22 avril 1994: le seul club français vainqueur d'une Coupe d'Europe de football est déchu de l'élite nationale.

Bernard Tapie est exclu du football français et Jean-Pierre Bernès, condamné par la justice à deux ans de prison avec sursis, est radié à vie. Un an plus tard, l'OM perd son titre de champion de France 1993.

L'OM se retrouve alors devant un gouffre financier le contraignant à vendre ses meilleurs éléments. En 1995, le club est même contraint au dépôt de bilan. En 1994, la relégation sème la consternation sur le Vieux-Port. Les supporteurs organisent dans la ville une manifestation de protestation qui ne change rien.

Le club vivra deux saisons de purgatoire en D2 avant de retrouver l'élite en 1996 et de passer sous la présidence de Robert Louis-Dreyfus.

VA OM

Sur le même sujet

Les + Lus