• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Evasion de Redoine Faïd : les syndicats mettent en cause la zone du parloir

Blocage à la prison de Sequedin ce jeudi matin pour protester contre la recrudescence des agressions de surveillants. / © France3
Blocage à la prison de Sequedin ce jeudi matin pour protester contre la recrudescence des agressions de surveillants. / © France3

Des représentants syndicaux effectuaient ce matin une "reconstitution" de l'évasion de Redoine Faïd survenue il y a un mois à la prison de Sequedin, dans le Nord. Pour eux, le parloir est à revoir. 

Par Emmanuel Pall

Selon des représentants syndicaux de l'UFAP, avant l'accès au parloir, à Sequedin, une quinzaine de détenus sont rassemblés dans une salle qui donne, après passage d'une porte, sur un couloir.

Evasion de Redoine Faïd, "reconstitution" par les syndicats


Dans la salle comme dans le couloir, "le surveillant qui les accompagne ne peut effectuer son travail correctement" selon Stéphane Lecerf de l'UFAP. Les lieux ne sont pas sous surveillance vidéo et sont mal conçus architecturalement. Si bien qu'il est presque impossible de surveiller de visu les quinze détenus avant leur accès au parloir.

Selon Stéphane Lecerf, de l'UFAP, c'est le même problème du parloir qui est à l'origine de l'évasion de Moulins en 2009, dans des conditions similaires à celle de Redoine Faïd. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus