Cet article date de plus de 7 ans

Grève à la SNCF : fortes perturbations dès ce mercredi soir

La circulation des trains sera perturbée à partir de mercredi midi dans le Nord Pas-de-Calais en raison d'un mouvement de grève des cheminots contre la future réforme du système ferroviaire. La journée de jeudi s'annonce la plus compliquée pour les voyageurs.
Journée noire en perspective pour les voyageurs.
Journée noire en perspective pour les voyageurs. © France 3 Nord Pas de Calais
Les contrôleurs sont les premiers à entrer dans le mouvement. Selon les chiffres de la direction, entre 85% et 90 % du personnel de contrôle pourrait se mettre en grève à partir de la mi-journée de ce mercredi.  
Conséquences directes sur le trafic: seuls 2 TER sur 3 devraient circuler dans le Nord Pas-de-Calais. Pas de perturbations, en revanche, sur les TER GV et le trafic Grandes Lignes (TGV, Eurostar, Intercités, Thalys).

Les prévisions pour jeudi

La journée de jeudi s'annonce beaucoup plus difficile. La fréquence des TER chute à 1 train sur 5 et 1 TGV sur 3 seulement. Les TER GV n'assureront qu'un aller-retour Boulogne-sur-mer/Paris et 3 allers-retours Dunkerque/Paris. Concernant le trafic Intercités, il n'y aura plus qu'un aller-retour entre Aulnoye-Aymeries et Paris. La circulation des Eurostars, elle, sera normale.

Les prévisions pour vendredi

La SNCF prévoit un retour progressif à la normale du trafic des TER à partir de vendredi, 8 heures. La circulation sur les Grandes Lignes ne devrait pas être perturbée.

Réforme du système ferroviaire

Les syndicats représentatifs des cheminots, CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT ont déposé un préavis du mercredi 12 juin à 19h au vendredi 14 juin à 8h. Ils entendent ainsi manifester leur opposition à la réforme du système ferroviaire annoncée par le gouvernement qui "suscite inquiétude et vigilance des cheminots". Les syndicats se méfient notamment du projet de créer trois établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), qui, selon eux, laisse la porte ouverte à un éclatement du système ferroviaire en trois entités. 
Selon eux, ce projet prépare l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs. Un bouleversement qui inquiète les cheminots pour la qualité et la sécurité du service. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève