Cet article date de plus de 8 ans

Démarrage timide pour les soldes d'été

Les soldes d'été, qui se sont ouverts mercredi pour cinq semaines après une saison calamiteuse du fait de la crise et d'une mauvaise météo, démarraient plutôt timidement, notamment dans le Nord Pas-de-Calais, selon un premier bilan à la mi-journée.
Soldes dans un magasin d'Arras ce mercredi matin.
Soldes dans un magasin d'Arras ce mercredi matin. © France 3 Nord Pas-de-Calais
5 semaines pour sauver une saison. Les soldes d'été, cette année plus encore que d'habitude, les commerçants les attendent. Le mauvais temps n'a vraiment pas fait leurs affaires jusqu'ici. Et pourtant ce n'était pas la grande foule comme le montre par exemple ce reportage tourné ce mercredi matin à Arras par Yves Asernal et Jean-Pascal Crinon. 


A Lille, des petites files d'attentes s'étaient formées peu avant l'ouverture des boutiques. "On est content du démarrage. Je pense que ça va être une bonne journée, en plus la météo est avec nous" souriait Adrien, responsable lillois du magasin Zara.

Plus de six Français sur dix (68%) prévoyaient de faire leurs soldes sur internet selon un sondage Ifop. Là aussi les premières tendances étaient contrastées. Si le site de vente de chaussures Spartoo affichait sa satisfaction, avec un million de visiteurs uniques à midi et 20.000 colis expédiés, son concurrent Sarenza relevait une baisse de 4% des commandes par rapport à 2012. "Le climat de crise et la confusion créee par les soldes flottants nuisent à l'engouement des Français pour les soldes", notait le PDG du site, Stéphane Treppoz.

Selon un sondage Ipsos, 55% des Français réclamaient des soldes supérieurs à -50% dès les premiers jours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation