• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

SOS Papa Nord manifeste à Lille et obtient une réunion avec le sous-préfet

Deux manifestants sur une annexe de La Poste, près de la Préfecture, à Lille. / © SOS Papa Nord
Deux manifestants sur une annexe de La Poste, près de la Préfecture, à Lille. / © SOS Papa Nord

Deux militants de l'association de parents divorcés ont déployé des banderoles sur le toit d'une annexe de La Poste, à côté de la Préfecture, à Lille. Ils en sont descendus après avoir obtenu audience auprès du sous-préfet. 

Par Mickael Guiho

Deux militants de l'association SOS Papa Nord, qui milite pour les pères de familles divorcés, ont pris d'assaut une annexe de La Poste en travaux, à Lille, près de la Préfecture du Nord, samedi après-midi.

Grimpés jusqu'au dernier étage grâce à des échafaudages, ils ont déployé deux banderoles : "A quand une équité pour les parents ?", "Nos enfants ont droit à leur papa".

A la police qui s'est déplacée, les manifestants auraient "demandé une audience" en Préfecture, condition pour descendre de leur échafaudage. L'association assure que l'ambiance n'était "pas conflictuelle".

Le sous-préfet a accepté le deal et a immédiatement reçu une délégation de l'association. Il devrait informer le Préfet des dysfonctionnements des services de l'Etat repérés par SOS Papa Nord dans la région.

L'annexe de La Poste, en rénovation, prise d'assaut par les deux papa. / © France 3 - Sébastien Gurak
L'annexe de La Poste, en rénovation, prise d'assaut par les deux papa. / © France 3 - Sébastien Gurak


Revendications


SOS Papa Nord dit simplement réclamer "l'application de la loi" en matière de droit des enfants de parents divorcés et de droit de visite du père. Elle met en cause le Préfet, le Procureur et "l'appareil judiciaire".

Parlant de "situation de non-droit" et même "d'exécution judiciaire", l'association explique que lorsque la mère ne respecte pas l'autorisation de visite du père, "rien ne se passe", alors que dans la situation inverse, "le papa est réprimé de manière impitoyable".

"Les pères de famille ont le sentiment que l'appareil judiciaire - entre autres - utilise tous les moyens à sa disposition pour matraquer les pères de famille, leur extorquer le maximum de biens financiers et immobiliers.", explique Pascal Martin, chargé de relations publiques de SOS Papa Nord-Picardie.

L'association multiplie donc les actions pour "alerter l'opinion" et travaille à formuler un recours devant la Cour de Justice de l'Union européenne.

SOS Papa Nord se défend d'être misogyne


Sur le plan national et via certaines délégations régionales, l'association SOS Papa a pris des positions qualifiées de "misogynes" et "réactionnaires" par certaines associations, féministes notamment.

Mais SOS Papa Nord-Pas-de-Calais - Picardie a pris son indépendance en 2007. Elle est devenue une association loi 1901 autonome et a "dénoncé les dérives radicales" d'autres délégations d'SOS Papa.

L'association nordiste rappelle qu'elle milite précisément pour "l'égalité parentale". Elle souligne également qu'elle fait partie de l'EGIDE, la Maison régionale des associations LGBT. Assez loin de la misogynie et du patriarcat.

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : la famille (épisode 4/5)

Les + Lus