Affaire Clélia : le procès de Julien Sailly en direct minute par minute (3ème jour)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall

Minute par minute, en direct, France 3 Nord Pas-de-Calais vous raconte le procès de Julien Sailly à la Cour d'Assises de Saint-Omer. Il est accusé d'avoir tué sa petite amie Clélia Medina en 2008 à Lambersart. En première instance (2012) il avait été condamné à 20 ans de prison. Il se dit innocent.

Pour suivre ce direct, n'hésitez pas à rafraîchir régulièrement votre page en tapant la touche F5 de votre clavier. Vous pouvez également relire les compte-rendus des journées précédentes ici.


9h36 Procès renvoyé


Une avocate du cabinet de Me Dupond-Moretti demande le renvoi du procès son état de santé étant incompatible avec la défense de son client.
La présidente demande s'il y a des observations.  

- "Je ne peux qu'en prendre acte" répond l'avocat général
- "Je ne peux qu'en prendre acte simplement je suis dans l'obligation de porter la voix de la famille de Clélia. On savait que la justice est un chemin de croix, une fois de plus ils en font l'amère expérience. Ils sont meurtris par la mort de Clélia et par le chemin de croix judiciaire", répond Me Blandine Lejeune. 

Julien Sailly reste en détention et garde Me Dupond-Moretti comme avocat même si ce dernier a un agenda très chargé. 



9h34 L'audience n'a pas débuté

Le cabinet de Me Dupond-Moretti - l'avocat n'est pas présent - confirme qu'une demande de renvoi va être formulée. Peut-elle être refusée ? Difficile, car Me Cohen-Sabban, qui avait défendu Julien Sailly avec Me Dupond-Moretti, n'est pas disponible cette semaine. On ne voit pas comment le procès pourrait se poursuivre sans avocat de la défense


9h Procès reporté ?


Peu avant 9h00, Me Blandine Lejeune s’approche du banc de la partie civile qu’elle défend. « Ha non ! C’est pas vrai » entend-t-on dans la salle d’audience. Carole Salomé mère de Clélia montre des signes d’agacement, puis la colère monte et les larmes.

Elle sort dans la salle des pas perdus. En pleurs dans les bras de son avocate, elle veut s’exprimer sur ce qu’elle vient d’entendre : le procès va vraisemblablement être reporté.

« Je le prends très mal, j’ai l’impression d’une manipulation. Que c’est fait exprès, que la défense a senti que ce n’était pas bien parti pour eux. Maintenant je ne suis pas médecin (1) mais pourquoi Me Dupond-Moretti ne prend-t-il pas Me Cohen-Sabban avec lui, elle qui connaît très bien le dossier. Le premier procès c’était une bagarre (2), maintenant c’est un malaise, c’est bon ! »



(1) Me Dupond-Moretti qui défend Julien Sailly a fait un léger malaise hier (lire en lien ci-dessous)
(2) Le premier procès avait été reporté