• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Losc : Thauvin “intransférable” pour Seydoux qui brocarde Labrune (OM)

Le Lillois Florian Thauvin actuellement sous le maillot de l'équipe de France des moins de 20 ans en Turquie. / © BEHROUZ MEHRI / AFP
Le Lillois Florian Thauvin actuellement sous le maillot de l'équipe de France des moins de 20 ans en Turquie. / © BEHROUZ MEHRI / AFP

Le président de Lille, Michel Seydoux, s'en est pris de manière virulente mercredi à son homologue marseillais, Vincent Labrune, au sujet de Florian Thauvin, que l'OM souhaite recruter mais que le Losc a décrété "intransférable".

Par AFP

"Pour la dernière fois, je confirme que Florian Thauvin ne rejoindra ni l'OM ni aucun autre club. Il est un joueur du LOSC, intransférable",

écrit Michel Seydoux dans un communiqué.

"Les premières charges, souterraines ou médiatiques, de Vincent Labrune pouvaient être mises sur le compte de la maladresse ou de l'inexpérience.


L'acharnement dont il fait preuve aujourd'hui s'apparente davantage à de la bêtise et à un profond irrespect du LOSC",

écrit également le président du Losc.

Auteur de 10 buts la saison dernière sous le maillot de Bastia, Thauvin dispute actuellement la coupe du Monde des moins de 20 ans en Turquie avec l'équipe de France, qui s'est qualifiée mercredi pour la finale du tournoi.

Malgré les divers refus et déclarations de Michel Seydoux, Vincent Labrune est revenu à la charge mardi sur le site officiel de l'OM en assurant: "On va relancer Lille pour Thauvin".

"Les manoeuvres désespérées du président de l'OM n'ont pour seule finalité que de déstabiliser un joueur, lui faisant croire que les contrats et les engagements ne signifient rien", poursuit M. Seydoux mercredi.

Ce contenu n'est plus disponible
"Plutôt que de s'enliser sur des chemins sans issue, qu'il consacre désormais toute son énergie à l'accomplissement des objectifs très ambitieux qu'il affiche pour l'OM en championnat de France et en Champions League cette saison. Dans le cas contraire, il se ratera à nouveau...", a conclu le patron du Losc.

En janvier dernier, Florian Thauvin s'était engagé avec Lille et avait été prêté dans la foulée au club corse afin qu'il y termine la saison. Depuis le début du mercato estival, l'OM a émis à plusieurs reprises la volonté de recruter le joueur, qui a rejoint le Nord. "Je voulais rejoindre une équipe qui jouait la Coupe d'Europe. Le discours de Rudi Garcia et le projet de Lille me plaisaient beaucoup. Alors j'ai signé. C'était au mois de janvier. Après, tout va très vite dans le foot. J'aurais dû attendre... Ça m'apprendra à signer trop tôt. C'est le risque", a récemment déclaré le joueur à France Football.

Entre temps, Lille a terminé 6e du championnat et Rudi Garcia, parti à l'AS Rome, a été remplacé par René Girard.

Des appétits aiguisés après les deux buts contre le Ghana

Peu inspiré jusque-là, Florian Thauvin est sorti de sa torpeur au meilleur moment pour propulser par un doublé l'équipe de France des moins de 20 ans en finale du Mondial, une performance qui risque d'inciter encore plus Marseille à forcer le verrou lillois. 

Les deux clubs se livrent une guerre psychologique depuis plusieurs semaines au sujet du "meilleur espoir de Ligue 1", acheté en janvier par le Losc et auteur d'une brillante deuxième partie de saison avec 10 buts sous les couleurs de Bastia, et ce ne sont pas les derniers développements de mercredi qui vont détendre l'atmosphère.

L'exploit réussi par Thauvin contre le Ghana (2-1) en demi-finale rajoute en effet encore un peu plus de saveur à ce feuilleton qui a pris une tout autre tournure après la belle passe d'armes verbale entre le président de l'OM
Vincent Labrune et son homologue lillois, Michel Seydoux. 

Labrune a été le premier à allumer la mèche. Le dirigeant marseillais a ouvert frontalement les hostilités en déclarant qu'il était prêt à attendre "le temps
qu'il faudra" pour attirer l'attaquant. "On va revenir vers le Losc. C'est un joueur qui nous intéresse jusqu'au 31 août et j'ai envie de vous dire jusqu'à la fin de son contrat à Lille, je ne peux pas être plus clair", a affirmé Vincent Labrune.

Une sortie qui a exaspéré Michel Seydoux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus