• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Tensions à Avion : à l'origine, des propos racistes d'un policier ?

Avion, dans le quartier République, ce mercredi. / © AFP
Avion, dans le quartier République, ce mercredi. / © AFP

Depuis 3 jours, les nuits sont chaudes à Avion : jets de pierres sur des policiers, incendies... Un événement a-t-il déclenché ces tensions ? Oui affirment de nombreux jeunes du quartier. Les autorités ne confirment pas mais n'infirment pas non plus. Une enquête interne à la police est en cours. 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

Tout commence peu après l'accident de scooter. Un bus passe à proximité et selon plusieurs jeunes habitants du quartier demande aux policiers ce qu'il s'est passé. "Un de moins", répond un policier toujours selon plusieurs témoignages de personnes présentes sur les lieux à ce moment. Des propos qu'ils jugent clairement racistes et qui déclenchent de la colère. Des personnes racontent que le policier se serait ensuite réfugié dans sa voiture. Voiture bousculée par plusieurs jeunes. La tension monte. Un autre policier tente de calmer le jeu : "C'est un bleu. Il est nouveau..." Devant la colère des jeunes, un policier aurait même conseillé de porter plainte. 

Voilà ce que racontent depuis 3 jours de nombreux habitants du quartier. Une rumeur trop vite répandue ? Un malentendu ? Ou une histoire qui mérite qu'on s'y attarde ? Plusieurs jeunes habitants répètent en tout cas inlassablement que ces propos jugés racistes ont tout déclenché et provoqué les tensions des nuits suivantes. Une façon de "justifier leurs actes" délictueux.

Une rumeur ?

"Ces allégations sont prises très au sérieux, a affirmé dès mercredi Jean Ollivier, commissaire divisionnaire à Arras. Des vérifications seront effectuées... Mais en l'état actuel des choses, je ne peux confirmer aucune de ces rumeurs. Il n' y a aucun élément patent qui permet de le confirmer aujourd'hui. " Depuis, sur ce sujet, les autorités communiquent très peu. Une enquête interne est en cours. Des témoins ont été entendus. La police affirme ce vendredi que les premières conclusions de cette enquête tendent à montrer qu'il s'agit bien d'une rumeur. Mais les investigations continuent.

Le Parquet, de son côté indique, qu'en enquête ne pourra être menée que si une plainte concernant ces propos est déposée.

A demi-mot, le maire d'Avion, Jean-Marc Tellier (PCF), contacté par téléphone, a aussi confirmé aussi que des propos pourraient bien avoir été le déclencheur des tensions : "On condamne ce qu'il s'est passé depuis 3 jours même si on est conscient qu'il a pu y avoir de la colère le 1er soir." Un communiqué distribué ce vendredi dans le quartier République par la mairie appelle au calme.

Certains jeunes habitants affirment qu'ils attendent un geste d'apaisement de la part de la police. Une sanction envers le policier coupable à leurs yeux de propos racistes. Ce qui n'est pas du tout envisagé par la police. 

DMCloud:96749
Tensions à Avion







A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus