• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Nouveaux rythmes scolaires : ce que prépare Martine Aubry à Lille pour la rentrée 2014

Martine Aubry en visite dans une école lilloise en 2009. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Martine Aubry en visite dans une école lilloise en 2009. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Martine Aubry a expliqué jeudi aux directeurs d'école de Lille comment la réforme des quatre jours et demi allait se mettre en place, dans sa ville, dès septembre 2014. Elle a confirmé que les élèves travailleraient le samedi matin et finiraient la classe à 14h45 un jour par semaine.  

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

La maire PS de Lille, Martine Aubry, a convié jeudi les directeurs des écoles de sa ville pour leur expliquer la façon dont elle entendait mettre en place la semaine de quatre jours et demi à partir de la rentrée de septembre 2014.

Selon nos informations, elle a confirmé que les élèves lillois auraient classe la samedi matin et non le mercredi matin. Les horaires qu'elle propose sont les suivants :
  • 8h30-11h45 le matin puis 13h45-16h15 l'après-midi pendant 3 jours de la semaine
  • 8h30-11h45 le matin puis 13h45-14h45 l'après-midi pendant 1 jour de la semaine
  • 9h-11h30 le samedi matin
Comme on peut le voir, les élèves lillois auront, une fois par semaine, un après-midi très allégé, avec seulement une heure de classe. Les activités péri-éducatives, proposées par la commune, pourront ainsi se dérouler sur une plage horaire plus longue, d'environ 1h30, jusqu'à 16h15. Les parents ne seront pas contraints d'aller chercher leurs enfants à l'école dès 14h45.

Un après-midi allégé chaque semaine


L'après-midi libéré ne sera pas le même pour toutes les écoles. En  fait, chaque établissement devra se déterminer pour l'année, en choisissant entre le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi. Ce "roulement" permettra aux animateurs, chargés des activités péri-éducatives, de tourner toute la semaine d'un groupe scolaire à l'autre. 

Initialement, Martine Aubry souhaitait dégager un après-midi complet dans la semaine mais le Ministère de l'Education Nationale s'y est opposé, celui-ci ne souhaitant pas libérer son personnel enseignant pendant une demi-journée complète. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réinstallation de l'Homme à la bouée à Saint-Leu

Les + Lus