• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Fin de la grève des interprètes du tribunal de Lille

Les quelque 30 interprètes du tribunal de Lille qui étaient en grève depuis une dizaine de jours pour demander le paiement d'honoraires ont mis fin mercredi à leur mouvement. 

Par AFP

Les revendications des grévistes ont été satisfaites "à moitié, simplement", a expliqué Walid Berro. "Le parquet a promis un paiement au cours de la première semaine de décembre. Avec les rouages de l'administration, les paiements peuvent prendre beaucoup de temps. On a accepté, c'est toujours mieux que rien", a-t-il ajouté.

"On ne pensait pas pouvoir être payé avant février ou mars, sachant que les paiements s'arrêtent en octobre chaque année et reprennent en février ou mars. Certains ne sont pas payés depuis avril donc on prend ça comme un geste conciliateur", a encore indiqué M. Berro.

Les interprètes grévistes refusaient de se présenter lorsqu'ils étaient appelés par la police pour une garde à vue et refusaient de traduire lors des audiences
prévues au tribunal.

Professions libérales mais, pour beaucoup, travaillant à temps plein avec la justice, les interprètes du tribunal peuvent être appelés de jour comme de nuit pour traduire les propos d'un gardé à vue, aider avocats ou experts en prison ou encore assister les juges, pour une moyenne de 30 euros par heure avant la déduction des taxes.

Sur le même sujet

Toulouse-LOSC (0-0)

Les + Lus