• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Mini-Transat : Julien Marcelet se confie avant le départ de Sada (Espagne) pour Pointe-à-Pitre

Julien Marcelet sur son mini 6.50 Région Nord Pas-de-Calais / © Laurent Vidal
Julien Marcelet sur son mini 6.50 Région Nord Pas-de-Calais / © Laurent Vidal

Aujourd'hui, mercredi 13 novembre à 9h00, Julien Marcelet skipper de 50 « Hissons les Voiles en Nord-Pas-de-Calais » part pour 3700 milles nautiques, soit un petit mois en mer. Après de nombreuses péripéties, l’Ardrésien est pressé d’entrer dans sa grande Transat.

Par EP

Après une première moitié d’étape annulée entre Douarnenez et Sada à cause de la tempête, une escale à Gijon pour se mettre à l’abri, un convoyage pour Sada musclé, Julien Marcelet confie sa motivation et son envie de naviguer au micro de Jean-Marc Devred (vidéo ci-dessous). 

« Nous allons vivre une aventure exceptionnelle après de nombreux rebondissements » explique Julien. « Demain (aujourd'hui) à 9h00, la flotte de la Mini transat, voiliers de série et prototypes, partira pour 3700 milles en direction de la Guadeloupe. 

DMCloud:125779
Julien Marcelet se confie avant le départ de la Mini-Transat

"On aura un way point obligatoire du côté de Lanzarote et Palma à laisser à tribord. Dès le départ, nous allons glisser. Mon voilier va voler ! Car on sera au portant très vite dès le cap Finisterre avec pas moins de 30 nœuds de vent puis avec un vent stable le long de la côte portugaise. On verra ensuite en approche des Canaries s’il faut privilégier une route Nord ou Sud pour partir avec les alizés. Je suis très heureux de partir surtout dans une situation de portant qui convient à mon voilier. Sous code 5, je marche à grande vitesse ».

Julien Marcelet / © Laurent Vidal

 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus