• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La Redoute : deux dirigeants formulent un nouveau projet de reprise

Manifestation de salariées le 21 novembre 2013 à Paris / © MaxPPP
Manifestation de salariées le 21 novembre 2013 à Paris / © MaxPPP

Nathalie Balla, PDG de La Redoute et Eric Courteille, directeur financier du groupe Redcats, ont formulé un projet de reprise de La Redoute aux représentants syndicaux cet après-midi. 

Par EP

Ce serait un quatrième projet de reprise de La Redoute. Deux représentants syndicaux ont confirmé cette information, Thierry Bertin, délégué Sud et Fabrice Peeters, représentants CGT. 

Ce dernier, s'est montré très circonspect à l'annonce de ce nouveau projet de reprise. "J'accueille la nouvelle avec beaucoup, beaucoup d'inquiétude. Ils n'ont rien derrière eux. Pas de banques. D'accord, Kering va faire une vente à l'envers et financer un business plan sur vraisemblablement trois ans... Mais après ? Je suis d'autant plus inquiet que Kering avait assuré qu'il y aurait la plus grande confidentialité, que l'on ne connaîtrait que le nom du repreneur en décembre... Cette annonce est perturbante."

Qui d'autre susceptible d’acheter ? 


Parus dans la presse, les noms de deux repreneurs potentiels n'ont pas été confirmés en tant que tels par Kering : 

  • Un français, c’est la foncière « Altarea-Cogedim » basée à Paris : une société solide qui s’est fait un nom dans l’immobilier, les centres commerciaux, le tertiaire, le logement… et le e-commerce. Son chiffre d’affaires pour 2013 dépasse les mille millions.

  • Un anglais, c’est le fonds d’investissement « Op Capita », basé à Londres. Sa spécialité, c’est le rachat et le redressement d’entreprises en difficulté. Les syndicats du "vépéciste" roubaisien en ont peur et pour cause : en 2012, Op Capita rachète pour deux livres-sterling (2,40 euros !) la chaine de magasins « Comet », l’équivalent des magasins Darty en Angleterre ; et en quelques mois, les 240 points de vente sont fermés et les 6500 salariés sont licenciés.

Par contre, le groupe Kering a annoncé qu'un troisième repreneur potentiel existait sans en dévoiler le nom. Le projet de Nathalie Balla et Eric Courteille serait donc le quaitrème projet. 

700 emplois menacés

Le 29 octobre, le directeur financier de Kering avait annoncé aux syndicats la perte potentielle d'au moins 700 des quelque 3.300 emplois de La Redoute en France et à l'étranger lors de la cession en cours de négociation, qui devrait avoir lieu avant Noël.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus