• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

PSG-LOSC : les clés d'un match au sommet

Le LOSC, meilleure défense de Ligue 1, défie le PSG, meilleure attaque. / © MaxPPP / montage France 3
Le LOSC, meilleure défense de Ligue 1, défie le PSG, meilleure attaque. / © MaxPPP / montage France 3

Le LOSC affronte dimanche, au Parc des Princes, le Paris-Saint-Germain, solide leader du championnat de Ligue 1 emmené par son redoutable duo d'attaquants, Zlatan Ibrahimovic/Edinson Cavani. Les Lillois ont-ils une chance de l'emporter ?

Par Yann Fossurier

Dimanche soir, le LOSC s'en va défier l'ogre parisien dans son antre du Parc des Princes. Financièment, on le sait, les deux clubs ne boxent plus vraiment dans la même catégorie. Grâce à l'argent du Qatar, le PSG dispose d'un budget presque 5.5 fois supérieur à celui des Dogues (400 millions d'euros contre 75). L'été dernier, Paris a pu se renforcer en achetant pour 100 millions d'euros Edinson Cavani, Marquinhos et l'ex-Lillois Lucas Digne. Le LOSC, lui, n'a dépensé que 3 millions sur le marché des transferts et a du vendre quelques pièces maîtresses comme Digne et Dimitri Payet (sans oublier Florian Thauvin vendu  l'OM sans avoir joué le moindre match avec Lille).

Sportivement, après 18 journées disputées en Ligue 1, l'écart au classement entre le PSG et le LOSC - respectivement 1er et 3e du championnat - n'est que de 4 petits points. En s'inclinant 2-0 début décembre à Evian Thonon-Gaillard, les Parisiens ont montré qu'ils étaient faillibles. Les Dogues ont-ils donc une chance dimanche ? Voici les clés de ce choc au sommet.

Meilleure défense contre meilleure attaque

Avec seulement 6 buts encaissés en 18 matches, le LOSC affiche actuellement la meilleure défense de Ligue 1. Avec 42 buts inscrits, le PSG, lui, dispose de la meilleure attaque. Après un petit temps de rodage, le tandem constitué par Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani tourne désormais à plein régime : le Suédois et l'Uruguayen caracolent en tête du classement des buteurs avec respectivement 14 et 12 réalisations. C'est actuellement le binôme le plus efficace en Europe. 
Ibrahimovic et Cavani donneront-ils le tournis à Kjaer et Enyeama ? / © MaxPPP
Ibrahimovic et Cavani donneront-ils le tournis à Kjaer et Enyeama ? / © MaxPPP
La défense lilloise devra donc sortir un gros match dimanche et compter sur de nouveaux exploits de son gardien Vincent Enyeama​, élu meilleur joueur de Ligue 1 des mois d'octobre et de novembre. Le Nigérian a conservé ses cages inviolées pendant 14 rencontres consécutives. Mais cette invincibilité a été brisée par les Girondins de Bordeaux (défaite du LOSC 0-1). Depuis, Enyeama a de nouveau encaissé un but le week-end dernier face à Bastia (victoire du LOSC 2-1). Mais aujourd'hui, l'inquiétude derrière concerne surtout Simon Kjaer​, le solide défenseur danois du LOSC. Actuellement blessé à la cuisse, il n'est pas sûr de jouer le match dimanche. "Une décision sera prise samedi matin sur son éventuelle participation à PSG-LOSC", peut-on lire sur le site internet du club nordiste.  

Côté parisien, la présence d'Edinson Cavani sur la pelouse du Parc des Princes est elle aussi très incertaine. Le buteur uruguayen a du rentrer chez lui, à Montevideo, mercredi soir, pour raisons "personnelles", avec l'accord du club. Et il n'est toujours pas revenu en France. "S'il devait revenir, ce n'est pas la meilleure préparation à faire avant un match, mais on ne pouvait pas faire autrement", a expliqué son entraîneur Laurent Blanc ce vendredi. "On peut toujours faire jouer un joueur dans des conditions extrêmes, mais en même temps, il faut aussi penser aux échéances de janvier, de février. On ne peut pas faire n'importe quoi non plus". 
Ce contenu n'est plus disponible

Les hauts et les bas de Salomon Kalou

Si le PSG aligne une attaque flamboyante, on ne peut pas en dire autant du LOSC. Avec 20 buts inscrits, Lille n'a que la 11e attaque du championnat.  Son buteur-vedette, Salomon Kalou, affiche depuis le début de la saison des performances en dents de scie, avec seulement 5 réalisations. L'Ivoirien est resté muet pendant 8 matches consécutifs. Soit près de deux mois...
Salomon Kalou parviendra-t-il à prendre le dessus sur Thiago Silva ? / © MaxPPP
Salomon Kalou parviendra-t-il à prendre le dessus sur Thiago Silva ? / © MaxPPP
Heureusement pour les Dogues, Salomon Kalou s'est réveillé le week-end dernier en inscrivant un doublé contre Bastia. Va-t-il poursuivre sur sa lancée ? L'ancien joueur de Chelsea aura fort à faire face à Thiago Silva et Alex mais il a l'expérience des matches de haut niveau, à gros enjeu.

La guerre du milieu

C'est au milieu de terrain que l'affrontement entre le PSG et le LOSC s'annonce des plus épiques. Car les deux équipes sont particulièrement solides dans ce secteur du jeu. Côté parisien, Marco Verratti et Thiago Motta sont les joueurs qui ont réussi le plus grand nombre de passes cette saison en Ligue 1 : 1232 pour le premier, 1152 pour le second. Le PSG ne rate seulement que 11.2% de ses passes. Du jamais vu quasiment en Ligue 1.
Le duel Mavuba/Verratti sera décisif en milieu de terrain. / © MaxPPP
Le duel Mavuba/Verratti sera décisif en milieu de terrain. / © MaxPPP
Il y aura donc peu d'erreurs à exploiter dimanche pour les Dogues, qui ne sont pas non plus ridicules dans ce registre : Rio Mavuba et Idrissa Gueye apparaissent aux 5e et 6e rangs au nombre de passes réussies depuis le début de la saison (920 pour le Français et 918 pour le Sénégalais). Le LOSC reste toutefois moins efficace que le PSG avec un taux de passes ratées de 18.2%.

Avec Florent Balmont et Blaise Matuidi en appui des deux côtés, la bataille du milieu sera très animée, c'est une certitude. "Les Lillois possèdent un collectif homogène et compact, ce qui rend cette équipe difficile à manier", reconnaît le milieu parisien Thiago Motta. "En 2012/2013, les Parisiens évoluaient souvent très bas sur le terrain et ils ne prenaient pas toujours le jeu à leur compte", analyse de son côté le capitaine lillois Rio Mavuba. "Aujourd’hui, on sent une grosse emprise sur chaque match de Ligue 1. En Champions League aussi, on constate qu’ils ont de la marge. Leur milieu est avant tout très complémentaire et il possède beaucoup de qualité technique, ainsi qu’une bonne conservation de balle. Les joueurs qui le composent ne donnent pas non plus leur part au chien et savent mettre de l’agressivité quand il le faut. Pour moi, c’est le meilleur entrejeu français et probablement l’un des plus forts d’Europe."

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus