Arras : un agresseur sexuel arrêté grâce à une policière qui a servi d'appât

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Nord Pas-de-Calais web
L'homme a été arrêté place d'Ipswich à Arras.
L'homme a été arrêté place d'Ipswich à Arras. © Google Street View

Ce mercredi, à Arras, un homme de 23 ans a été interpellé en flagrant délit d'agression sexuelle. La femme à qui il s'est attaquée était une policière qui avait accepté de servir d'appât, a indiqué la police arrageoise confirmant une information de La Voix du Nord

Fin décembre 2013, plusieurs fois, des cas d'agressions sexuelles ont été signalés au commissariat d'Arras. Puis plus rien pendant quelques semaines. Lundi et mardi, deux nouveaux cas d'agression sexuelle aux abords de la Grand'Place sont signalés. A chaque fois, à 7h15. 

Le commissariat d'Arras décide d'agir le mercredi vers 7h15. En espérant que l'homme sera lui aussi "au rendez-vous". Les policiers vont utiliser pour cela la méthode de l'appât, un "chèvre", dit-on dans le métier. 

Une policière accepte de s'habiller en jupe. Elle est équipée d'une oreillette et se balade dans le secteur à l'heure dite. Arrivée place d'Ipswich, elle est agressée avant que, rapidement ses collègues n'interviennent et interpellent l'individu. 

Originaire de la Somme, l'homme, âgé de 23 ans, a reconnu 6 agressions sexuelles en garde à vue. A chaque fois, il soulevait les jupes des femmes et leur pressait les parties intimes puis prenait rapidement la fuite. Il devait être jugé en comparution immédiate ce jeudi mais l'affaire a été renvoyée au 10 février. un expertise psychiatrique a été sollicitée. 



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.