• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VAFC : un bon point face à Lorient

Grégory Pujol marque peu après son entrée en jeu dans la seconde période et offre un nul à Valenciennes, le jour de ses 34 ans / © maxPPP
Grégory Pujol marque peu après son entrée en jeu dans la seconde période et offre un nul à Valenciennes, le jour de ses 34 ans / © maxPPP

Après une terne première mi-temps et un but encaissé, le VAFC est finalement revenu au score en seconde période, face à Lorient. Plus offensifs, les Valenciennois décrochent un point, avec un match nul 1-1. Et c'est déjà pas mal.

Par AFP

Valenciennes a concédé le nul (1-1) sur sa pelouse face à Lorient et n'a pas réussi à enchaîner un second succès consécutif sur sa pelouse, samedi lors de la 22e journée de Ligue 1. Les Nordistes, qui restent 18e avec trois longueurs de retard sur Evian/Thonon, le premier non relégable, ont encore grillé un joker en perdant deux points à domicile.
Et le calendrier des Valenciennois ne plaide pas en leur faveur puisqu'ils vont se déplacer à Marseille (match en retard), Saint-Etienne et Paris lors des deux prochaines semaines, avec entre-temps la réception de Nice.
Dans ces perspectives peu enthousiasmantes, notons quand même le beau match de Grégory Pujol, qui a offert ce petit point valenciennois le jour de son anniversaire. Un but de bon augure pour ses 34 ans.

Une meilleure maîtrise des Lorientais en première période


Les Lorientais, eux, ont produit un jeu de qualité et affiché une meilleure maîtrise que leurs adversaires.
Les Bretons se procuraient d'ailleurs les meilleures occasions en première période par Aboubakar (23e, 33e, 36e) et Guerreiro (30e).
Peu avant la mi-temps, Lorient obtenait une ouverture du score logique. Sur un corner de Traoré, Bourillon, totalement seul dans les 5,50m, reprenait de la tête le ballon qui était détourné dans ses filets par Ciss (0-1, 39e). 


Pujol offre  l'égalisation à Valenciennes


Peu après la reprise, Valenciennes égalisait un peu contre le cours du jeu. Sur un corner de Dossevi, Pujol, entré en jeu à la mi-temps, reprenait le ballon dos au but d'une tête lobée qui trompait Reynet (1-1, 52e).
Le but réveillait les Nordistes qui se ruaient à l'attaque. Une frappe lointaine de Mater passait juste à côté de la cage de Reynet (55e), qui devait ensuite intervenir des deux poings devant Kagelmacher sur corner (57e).
Penneteau sauvait ensuite Valenciennes d'un superbe arrêt réflexe sur sa ligne sur un coup franc très bien tiré par Traoré et détourné par
Medjani  60e).

VAFC -Lorient : les buts

De belles occasion valenciennoises


Le VAFC poussait et Reynet réalisait un double arrêt décisif face à Ciss puis Doumbia (74e).
En fin de rencontre, le VAFC manquait le K-O par deux fois. Après avoir chipé le ballon dans les pieds d'Ecuele Manga, Pujol lançait Waris qui débordait côté gauche et centrait pour le buteur nordiste qui ne parvenait pas à redresser sa reprise (89e).
Enfin, Waris, plus brouillon que lors de ses débuts il y a deux semaines, manquait totalement sa frappe alors qu'il était en bonne position à l'entrée de la surface (90+1).
Si Lorient a fait un pas de plus vers le maintien, Valenciennes a un peu plus compliqué le sien.

VAFC-Lorient, le résumé


Les réactions

Grégory Pujol, attaquant de Valenciennes, auteur d'un but

"La deuxième mi-temps a été meilleure que la première dans la volonté et l'engagement. On voulait plus aller de l'avant et on n'est pas passé loin de marquer un second but. Mais on aurait pu en prendre donc au final le score est logique. Lorient est une belle équipe mais c'est vrai que c'est un résultat mitigé dans la course au maintien. Ce qui est bien c'est de ne pas avoir perdu. Ce point pourrait être important pour la fin. On va essayer de ramener des points par-ci par-là en déplacement.
On est mal rentré dans ce match et on aurait pu être plus sévèrement sanctionné. Le coach a remis de l'ordre tactiquement à la mi-temps et avec les changements ça a été mieux. Le terrain était difficile, on glisse, on n'est pas bien sur nos appuis donc ce n'était pas évident. Ca casse le rythme du jeu"
. Sur son but :  "C'est un but qui fait du bien et c'est un beau symbole le jour de mon anniversaire."

Ariel Jacobs, entraîneur de Valenciennes 

"Si on regarde la première période, c'est un point de gagné parce qu'on n'a pas montré de qualités positives... Etait-ce nous qui n'étions pas réveillés, à l'image de la façon dont on encaisse le but, ou une équipe de qualité en face ? Si on a longtemps cru que Lorient était une équipe qui lutterait avec nous pour le maintien, elle mérite amplement sa position. En deuxième période, on a amené plus d'équilibre, et si Nicolas Penneteau fait le sauvetage du match à l'heure de jeu, nous avons eu quelques situations et grâce à la volonté, à notre mentalité, on a rééquilibré le match.
On n'a pas produit une deuxième période de très haut niveau, mais on a au moins montré la volonté de revenir, la volonté qu'il faut voir dès le coup d'envoi et le fait de revenir au score est une bonne chose. Ne pas avoir joué depuis deux semaines n'explique pas les choses, nous n'avons pas d'autres excuses que notre passivité
."

Christian Gourcuff,entraîneur de Lorient 

"C'est une déception, sur le match et le résultat, mais on aurait aussi pu perdre dans les dernières minutes, ce qui aurait été frustrant... Globalement, c'est un match qui a été trop débridé, dans des conditions difficiles, même si on a eu davantage d'occasions. En première période, on a eu une possession trop basse, la dernière passe était précipitée. C'est sûr, si on avait fait le break en première période comme on en a eu l'occasion, on aurait pu mieux gérer après. Il y a eu trop d'espaces, Valenciennes y a cru et s'est requinqué, ils ont utilisé du jeu direct, ça pouvait basculer dans un sens comme dans un autre. Si on veut avoir des ambitions, c'est le type de match où on doit avoir davantage de maîtrise et gagner. Le terrain était difficile, il faut faire beaucoup de courses, il y a toujours une glissade, un ballon mal dosé... Nous sommes plus habitués à jouer à une touche de balle, ce qui n'était
pas facile. Sur un terrain comme ça, on a souffert. On devrait pouvoir s'améliorer
..."

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus