• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : un second sans-papier arrêté le 12 février également libéré

Le centre de rétention administrative de Lille-Lesquin / © MAXPPP
Le centre de rétention administrative de Lille-Lesquin / © MAXPPP

Le Gabonais interpellé le 12 février à Lille avec un sans-papier algérien remis en liberté samedi a été libéré mercredi par le juge des libertés et de la détention (JLD), a-t-on appris auprès de son avocate.

Par avec AFP

"C'est une remise en liberté sans appel. C'est ce qu'on espérait, on est très content", a déclaré Me Emmanuelle Lequien, soulignant que la procédure
policière avait été jugée irrégulière.

Le tribunal administratif de Lille avait annulé samedi l'arrêté de placement en rétention administrative de l'Algérien mais avait décidé lundi, lors d'une nouvelle audience, de maintenir en rétention le Gabonais.

Les deux hommes, qui font l'objet d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF), avaient été placés le 13 février au centre de rétention administrative de Lille-Lesquin après leur interpellation la veille, en amont d'une manifestation hebdomadaire du Comité des sans-papiers du Nord (CSP
59
).

Cette interpellation, qui a suscité l'indignation d'élus et d'organisations, avait eu lieu à la suite d'une plainte pour "dégradations" sur un bâtiment de l'Office
français de l'immigration et de l'intégration (OFII), lors d'une manifestation, avait expliqué la préfecture du Nord. La plainte avait été déposée par le directeur de l'OFII.

Sur le même sujet

Il y a vingt ans, Robert Mugabe, ancien président du Zimbabwe, visitait Amiens

Les + Lus