RC Lens-Nancy : choc capital à guichets fermés pour la montée en Ligue 1

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann Fossurier .

Le Racing Club de Lens, 2e de Ligue 2, affronte ce vendredi soir, dans un stade Bollaert-Delelis à guichets fermés, un autre candidat à la montée, l'AS Nancy-Lorraine, 4e du classement. En cas de victoire, les hommes d'Antoine Kombouaré prendrait une option décisive pour un retour en Ligue 1.

Alors qu'il ne reste plus que cinq matches à disputer avant la fin du championnat, le Racing Club de Lens reçoit ce vendredi soir à Bollaert-Delelis, l'un de ses principaux rivaux dans la course à la montée, Nancy. Les Lorrains, 4e de Ligue 2, sont aux portes de la zone de promotion, à 4 points seulement des Sang et Or, 2e du classement.



En cas de victoire, les hommes d'Antoine Kombouaré prendront une belle option pour l'accession en Ligue 1. En cas de faux pas en revanche, la lutte s'annoncera extrêmement serrée et indécise jusqu'à la fin. Les supporters lensois ne s'y sont pas trompés. On annonce ce vendredi soir la présence de 40 000 spectateurs à Bollaert-Delelis. Un match à guichets fermés. "La ligne d’arrivée, on la voit. Maintenant, il faut faire en sorte de la franchir !", a déclaré Antoine Kombouaré, l'entraîneur du RC Lens, dans La Voix du Nord. "Nancy a une vocation technique, même si, devant nous, cette équipe adoptera certainement un schéma défensif pour mieux nous contrer. Devant, il y a beaucoup de vitesse. Ils vont bloquer les espaces et essayer de profiter de ceux que nous leur offrirons peut-être en attaquant. Il faudra aussi un grand arbitre car sur ces matchs-là, ça se joue parfois sur rien...".

Au match aller, le 30 novembre, les Lensois s'étaient inclinés sur la pelouse de Nancy par un but encaissé sur penalty (0-1). Ce vendredi, ils devront composer avec quelques absents. "Des joueurs importants seront absents", regrette Antoine Kombouaré sur le site internet du club. "Alaeddine Yahia est blessé, Marcel Tisserand est en phase de reprise, j’ai mis au repos Danijel Ljuboja… Mais la grande force de ce groupe est qu’il a toujours été capable de faire ce qu’il faut dans la difficulté. Les joueurs entrants ont toujours donné satisfaction. Dans l’esprit, on a toujours été là. On a une équipe bagarreuse et accrocheuse. On n’a jamais lâché. Mentalement on est très costaud et on termine souvent les matchs très très fort ! Et quand ça n’a pas été le cas, on a toujours su rebondir. On a beaucoup de sérénité et de calme. Il ne faut pas s’exciter avant un match. Ça ne sert à rien. C’est le jour J qu’il faut être présent !".



Le coup d'envoi sera donné à 20 heures.









Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité