• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Blocages des prisons du Nord Pas-de-Calais

© France TV
© France TV

A Arras, Maubeuge, Sequedin, Annoeullin, Douai, Longuenesse ou Valenciennes des mouvements de colère ont eu lieu on sont toujours en cours. Les surveillants dénoncent la surpopulation carcérale et le manque de moyens. 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

Dans l'inter-région Nord Pas-de-Calais - Picardie - Normandie, 12 des 21 principaux établissements carcéraux, étaient ou ont été bloqués ce mardi 6 mai.

"On en a ras-le-bol" explique Laurent Scassellatti, secrétaire régional UFAP de Lille. "Ce qui a mis le feu aux poudres ce sont les prises d'otages : six en trois mois dont deux pour notre grande région à Laon, début avril. Toujours pour les trois régions réunies, il manque 130 surveillants pénitentiaires, sans compter les administratifs, les personnels techniques et les conseillers d'insertion et de probation. Au niveau national, il en manque 800. Il y en a marre, nous voulons être reçus par la ministre".

Point à 10h30 : quatre blocages, trois terminés


A Valenciennes et à Longuenesse, les blocages sont terminés, tout comme à Annoeullin. A Sequedin, Maubeuge, Douai et Arras, c'est toujours en cours explique le secrétaire régional UFAP qui précise que 400 personnes ont été mobilisées dans la grande région, des surveillants pénitentiaires qui ne travaillaient pas aujourd'hui, étaient en congés ou en repos hebdomadaire car il est interdit de faire grève pour les surveillants pénitentiaires. Les accès aux parloirs, ont été laissés libres tout comme les approvisionnements en nourriture. 

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus