Cet article date de plus de 6 ans

Agression sexuelle dans le métro de Lille : l'enquête pour non-assistance à personne en danger classée

Le 22 avril, un homme de 19 ans avait agressé sexuellement une femme dans le métro lillois. L'agresseur avait poursuivi et importuné, parfois sous le regard de témoins passifs, la jeune femme pendant 20 ou 30 minutes avant de passer à l'acte. 
Palais de justice de Lille
Palais de justice de Lille © MaxPPP
En même temps que la condamnation en comparution immédiate de l'agresseur à 18 mois de prison ferme, une enquête pour non-assistance à personne en danger visait des témoins passifs apparaissant sur les vidéos de surveillance. 

Finalement, "Les investigations n'ont pas permis d'identifier les voyageurs qui ne sont pas venus en aide à la jeune femme", a expliqué le procureur de Lille Frédéric Fèvre dans les colonnes de La Voix du Nord. 

L'enquête pour non-assistance à personne en danger a donc été classée
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice