• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : 3 responsables du club expriment “leur loyauté” à l'égard de Gervais Martel

Didier Roudet (en haut à droite), Xavier Thuilot (en bas à gauche) et Jocelyn Blanchard (en bas à droite) se défendent mener un complot anti-Gevais Martel. / © MaxPPP
Didier Roudet (en haut à droite), Xavier Thuilot (en bas à gauche) et Jocelyn Blanchard (en bas à droite) se défendent mener un complot anti-Gevais Martel. / © MaxPPP

Après les accusations de complot anti-Gervais Martel lancées par l'ancien maire de Lens, Guy Delcourt, trois responsables du RCL réaffirment dans un communiqué "leur loyauté envers le Club et son Président" dans un communiqué publié ce vendredi. 

Par Yann Fossurier

Mardi dernier, le député socialiste et ancien maire de Lens, Guy Delcourt, jetait un pavé dans la mare sur Twitter. "Il faut savoir qu'il y a un complot interne au sein du club pour des enjeux de pouvoir, manipulé par Hafiz Mammadov", accusait-il. "Gervais Martel est la cible". Interrogé ensuite par lensois.com, il persistait et signait. "Il y a des réunions confidentielles entre Hafiz Mammadov et des collaborateurs de Gervais Martel. Pour le reste, je ne peux en dire plus".

Guy Delcourt s'était bien gardé de donner des noms mais visiblement, trois dirigeants du RC Lens ont du se sentir particulièrement visés par ces allégations. Au point de publier ce vendredi un démenti sur le site officiel des Sang et Or. "Ces jours derniers, sont parues dans la presse et réseaux sociaux des interprétations, récupérations ou autres aberrations qui n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent absolument pas la vérité", écrivent Didier Roudet, Directeur Général Adjoint, Xavier Thuilot, Directeur Général Adjoint, et Jocelyn Blanchard, Directeur Sportif du RCL. "Nous souhaitons donc lever toute ambiguïté qui pourrait causer un trouble dans l'environnement du RC Lens, comme en interne, et réaffirmer par ce communiqué notre loyauté envers le Club et son Président. Loin de toute polémique nous œuvrons au quotidien pour tenter de traverser au mieux cette période délicate afin de pérenniser l'avenir du club et de mener à bien l'ensemble des projets en cours."

La réaction de Guy Delcourt à ce communiqué n'a pas tardé. "Au moins, c'est clair, tant mieux", s'est félicité le député (avec ironie ?) sur Twitter. "J'ai simplement voulu provoquer une mobilisation, grâce à vous tous, elle a lieu", a-t-il ensuite répondu à des supporters lensois dans un autre "tweet". "Après c'est à GM (Gervais Martel NDR) de parler, pas à moi".

Promu cette saison en Ligue 1, le Racing Club de Lens traverse actuellement une passe délicate en coulisses. Englué dans des difficultés politico-financières en Azerbaïdjan, l'actionnaire principal des Sang et Or, Hafiz Mammadov, n'a pas été en mesure, cet été, de verser les 4 millions d'euros qu'il avait promis. Cette somme devait permettre de lever l'interdiction de recrutement imposée par la DNCG, la Direction Nationale du Contrôle de Gestion. Du coup, le club artésien n'a pu signer aucun joueur pendant le mercato, désormais clos, et ne peut même pas proposer de prolongation à ceux qui, au sein de son effectif, sont arrivés en fin de contrat comme le défenseur Alaeddine Yahia.

Jeudi, le club anglais de Sheffield Wednesday (2e division) - qui devait être racheté en juin par Hafiz Mammadov - a décidé de mettre un terme aux discussions avec l'homme d'affaires azerbaïdjanais, faute, comme le RC Lens, d'avoir reçu l'argent promis en temps et en heure. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus