Cet article date de plus de 6 ans

Belgique : la société de production de Stromae enregistre des bénéfices records

Grâce au succès de l'album "Racine Carrée", Mosaert, la société de production de Stromae, a multiplié par 7 son bénéfice en 2013. Son montant avant impôt s'élève à 2,7 millions d'euros, selon le journal belge Le Soir. Et l'année 2014 s'annonce encore plus lucrative !
Stromae au Paléo Festival de Nyon, en Suisse, le 23 juillet.
Stromae au Paléo Festival de Nyon, en Suisse, le 23 juillet. © MaxPPP
Alors que Stromae envisage d'effectuer une longue pause pour retrouver "une vie normale" après le succès démentiel de son album "Racine Carrée" et de sa tournée, ses affaires, elles, se portent très bien. Le journal belge Le Soir s'est procuré le bilan de sa société de production, Mosaert (anagramme de Stromae et de Maestro), publié vendredi par la Banque nationale de Belgique.En 2013, sa marge brute (chiffre d’affaires hors charges) s'élevait à 2,9 millions d’euros et le bénéfice avant impôts à 2,7 millions. A titre de comparaison, Mosaert n'avait enregistré l'année précédente qu'un bénéfice de 387 000 euros, 7 fois inférieur !

Ces résultats sont liées aux ventes exceptionnelles de Racine Carrée , le second album du chanteur bruxellois, sorti en août 2013. Un an plus tard, il s'agit de "la meilleure vente des albums francophones depuis plus de 10 ans, avec plus de 2,5 millions d’unités vendues au total", selon Universal Music. L'opus bat aussi tous les records en streaming sur internet avec avec 203 millions d’écoutes recensées.

10 millions d'euros en 2014 ?

Les bénéfices de Mosaert devraient donc encore exploser en 2014, Stromae ayant multiplié cette année les concerts (100 dates au total), qui se jouent souvent à guichets fermés. Sa société devrait aussi récolter les fruits du merchandising et des produits dérivés, comme les polos et les chaussettes bariolés que l'artiste porte sur scène. Selon les estimations de Challenges et du cabinet Weave, qui publient chaque année le classement des chanteurs les plus fortunés, le Belge devrait empocher environ 10 millions d’euros avant impôts.

Le succès de Stromae profite également... à la Belgique. Comme le rappelle Le Soir, Stromae a provisionné pour 2013 "963 784 euros pour le paiement de ses impôts, auxquels il faut ajouter, à tout le moins, les 25 % d’impôts dont il devra s’acquitter sur les 579.000 euros ponctionnés en 2013 en tant qu’administrateur de la SPRL Mosaert".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stromae musique culture belgique