• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Clowns menaçants dans le Douaisis : une 3e plainte enregistrée à Flers-en-Escrebieux

Le clown "Grippe-Sou" du film d'horreur "Ça" ("Il est revenu") a déjà inspiré de nombreux canulars. / © MaxPPP
Le clown "Grippe-Sou" du film d'horreur "Ça" ("Il est revenu") a déjà inspiré de nombreux canulars. / © MaxPPP

Un climat de psychose s'installe sur le Douaisis, où une 3e plainte a été enregistrée en trois jours : cette fois, c'est un écolier de Flers-en-Escrebieux qui dit avoir été menacé par une personne déguisée en clown, portant une arme blanche.  

Par YF

Depuis lundi, trois plaintes ont été déposées auprès des services de police par des collégiens et des écoliers qui disent avoir été abordés par des personnes déguisées en clowns. La dernière, c'était mercredi matin à Flers-en-Escrebieux : un élève d'une école primaire s'est plaint d'avoir été menacé par un clown muni d'une arme blanche. "On ne sait pas si l'arme était réelle ou factice", nous a confié une source policière.

Lundi, une collégienne de Sin-le-Noble avait déjà fait une déposition similaire. Mardi, c'était une autre élève, d'un collège de Lambres-lez-Douai cette fois, qui affirmait avoir été accostée par un clown dissimulé derrière la porte d'une fourgonnette. Pour les policiers, difficile d'y voir plus clair à ce stade car les descriptions effectuées par les trois plaignants ne concordent pas.

Un homme placé en garde à vue mais disculpé

La Sûreté Urbaine de Douai continue néanmoins de prendre l'affaire au sérieux et tente de vérifier et recouper chacun des récits. Des patrouilles sont effectuées aux abords des établissements scolaires. Un homme déguisé en clown a même été interpellé à Sin-le-Noble et placé en garde à vue mercredi pour être interrogé. Mais ce SDF, "qui n'a pas toutes ses facultés mentales" selon un policier, a été rapidement disculpé et relâché ce jeudi matin. "Il s'agit d'un sans domicile fixe", a confirmé le Procureur de la République de Douai Eric Vaillant à l'Observateur du Douaisis. "D'après ses propos, il utiliserait ce costume pour faire la manche. Aucune preuve n'a permis de le mettre formellement en cause pour les plaintes déposées. Il ne portait aucune arme sur lui. Mais l'enquête se poursuit". Selon La Voix du Nord, l'homme interpellé puis mis hors de cause serait le clown photographié dans ce tweet.


Alimentées par les réseaux sociaux, les rumeurs vont bon train et des apparitions de clowns sont signalées un peu partout autour de Douai, mais aussi dans le Valenciennois, le Cambrésis et même le département voisin de l'Aisne. Des photos circulent, sans que l'on sache où elles ont été véritablement prises, ni si les personnes qu'elles montrent ont un quelconque rapport avec les plaintes déposées. Pour l'instant, la police s'en tient d'ailleurs aux trois seules plaintes déposées à Sin-le-Noble, Lambres-lez-Douai et Flers-en-Escrebieux.
Dans des vidéos qui circulent sur internet, des clowns menaçants viennent jouer des canulars aux passants, en caméra cachée, s'inspirant de films d'horreur comme Ça ou Les Clowns Tueurs venus d'ailleurs voire de séries TV comme American Horror Story. Un phénomène contagieux qui se répand dans de nombreux pays : vendredi dernier, un adolescent de 16 ans, a effrayé de nombreuses personnes à Périgueux (Dordogne) après avoir enfilé un masque de clown et s'être muni d'un faux poignard. Interpellé par la police, il a expliqué avoir voulu imiter des vidéos vues sur internet.

Reste à savoir si un ou des plaisantins reproduisent aujourd'hui le même jeu dans le Douaisis.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus